Toute l’actualité Lyon Entreprises

Plan Climat Métropole de Lyon

Pour renouveler les défis de la transition écologique de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, son président, a révélé le nouveau Plan Climat le jeudi dernier. Il définit la vision à long terme pour faire de Lyon, une ville neutre en carbone à l’horizon 2050 et adaptée aux changements climatiques.

Le nouveau Plan Climat de la Métropole de Lyon : entre originalité et ambitions

Au niveau local, pour atteindre la neutralité carbone, la Métropole de Lyon se fixe des objectifs ambitieux, et se donne les moyens de les atteindre. Et l’équation est simple : diminuer ses émissions de gaz à effet de serre, réduire sa consommation énergétique et développer les énergies renouvelables.

Ainsi, sur le premier volet, la Métropole travaillera en priorité à accompagner la rénovation des logements (soit 200 000 logements) et à la réduction des transports les plus carbonés. Par ailleurs, pour atteindre 100 % d’énergies renouvelables en 2050, la ville exploitera les avantages de son territoire, mais aussi, nouera des partenariats territoriaux pour soutenir et participer au financement de la production d’énergies renouvelables en collaboration avec les territoires voisins.

Par ailleurs, un comité scientifique pour le climat est créé pour apporter un regard neuf sur les actions mises en oeuvre chaque année. Ce comité pluridisciplinaire (12 scientifiques), neutre et indépendant, constitue un nouveau signe d’élargissement de la gouvernance climatique de la Métropole de Lyon.

Un engagement qui se renouvelle depuis 2012

Depuis 2012, la Métropole de Lyon est engagée pour la transition énergétique, climatique et la qualité (premier PCET). Les actions mises en oeuvre dans ce PCET ont été renforcées avec l’adoption du plan Oxygène en 2016, de la stratégie d’adoption au changement climatique en 2017 et plus récemment avec l’adoption du Schéma Directeur des énergies (SDE) en 2019.

De plus, le prochain Plan Climat est le fruit d’un travail collaboratif en plusieurs temps. Entre 2015 et 2018, les acteurs du territoire se sont mobilisés pour la construction de la trajectoire énergétique à l’horizon 2030 lors de groupes de travail et ateliers du SDE. Une action conjointe entre énergéticiens, bailleurs, fédérations professionnelles, communes pour définir les objectifs par secteurs d’activité. En 2019, sur la base de cette trajectoire, des ateliers de co-construction ont été organisés autour de 9 thématiques pour lesquelles des actions concrètes ont été identifiées.

Plan Climat métropole de lyon
signature Plan Climat Air Energie Territorial lors de la 6e conférence Energie Climat
@GrandLyonHab

Le résultat d’une concertation publique…

2019 marque le début d’un nouvel élan. Plus de 140 signataires s’engagent dans la dynamique collective : entreprises, associations, acteurs relais, communes et institutions. Par ailleurs, le PCAET a été co-construit avec 500 citoyens et partenaires au cours de nombreux ateliers de réflexion. Tous ont fait le choix de s’engager aux côtés de la Métropole.

Les participants ont identifié 23 actions-cadre qui s’articulent autour de cinq thématiques prioritaires : l’organisation interne de l’administration, une économie intégrant les enjeux du changement climatique, un aménagement durable et solide, un système de mobilité sobre et décarboné, une adaptation du territoire.

De ce fait, les actions mises en avant permettront de : préserver la ressource en eau, lutter contre l’îlot de chaleur urbain, accompagner les populations, adapter les pratiques agricoles, améliorer la connaissance locale.

… pour l’adoption du Plan Climat Air Energie de Lyon 

A l’horizon 2023, en croisant ces potentiels de transformation et l’ambition forte de la métropole, le Plan Climat de Lyon se fixe les objectifs suivants :

  • une baisse de 30 % des consommations d’énergie finale entre 2000 et 2030 (- 20 % par rapport à 2013, conformément au SDE)
  • une baisse de 43 % des émissions de gaz à effet de serre entre 2000 et 2030
  • la couverture de 17 % des besoins énergétiques du territoire par des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) locales (soit le double de la production par rapport à 2015)
  • l’amélioration de la qualité de l’air pour tous les polluants prioritaires par rapport en 2000

Le nouveau Plan climat de la métropole de Lyon sera présenté au conseil métropolitain, le 16 décembre prochain.

Les principales actions du nouveau Plan Climat de Lyon

L’objectif est à l’horizon 2050, d’atteindre la neutralité carbone. Pour ce faire, la ville devra activer les leviers des différents secteurs émetteurs de gaz à effet de serre :

  1. Les industriels pour lesquels la dépense énergétique représente un véritable enjeu de compétitivité. En 2030, ils devront réaliser un gain de -17 % en optimisant leurs procédés. Le dispositif “Lyon eco-énergie” porté par la métropole depuis 2014 accompagne les entreprises de toutes tailles vers la transition énergétique. La cible étant d’atteindre 1 700 entreprises et industries engagées d’ici 2025 ;
  2. Le secteur agricole très sensible aux effets du changement climatique, est mobilisé grâce au recours accru des pratiques agro-écologiques à la mise en place de circuits courts et à travers la protection des espaces naturels et agricoles périurbains (PENAP) ;
  3. la mobilité est encadrée par le plan de déplacements urbains (PDU) : développer la pratique des modes actifs comme la marche, le vélo et favoriser les transports en commun ;
  4. l’aménagement de la ville doit tendre vers une diminution des émissions de CO2. L’objectif est de 20 000 logements d’ici 2030, avec l’appui de la plateforme Ecoréno’v ;
  5. La quantité d’énergie renouvelable produite sur le territoire est multipliée par 2 à l’horizon 2030…