Toute l’actualité Lyon Entreprises

Au dernier Mipim (Marché international des professionnels de l’immobilier) qui s’est déroulé du 12 au 15 mars à Cannes, la Métropole lyonnaise dotée d’une forte délégation menée par David Kimelfeld, président, a présenté ses programmes immobiliers lancés ou à venir pour ces dix prochaines années. De quoi susciter l’appétit des investisseurs : c’était en tout cas l’objectif affiché.

 Ainsi, en pointe, le quartier de Gerland développera 450 000 m2 de tertiaire entre 2019 et 2030, avec de nombreux projets tels que : Eklaa, Urban Garden, les Jardins du Lou, la ZAC des Girondins, la ZAC Techsud, le PUP 75 Gerland ou encore le PUP Ginkgo.

 De son côté, à l’horizon 2030, le quartier Part‐Dieu offrira pour sa part 1,6 million de m2.

 Déjà vont prochainement arriver sur le marché, pas moins de 140 000 m2 (le To Lyon, le Silex 2, l’opération portée par Ogic à Lafayette Villette), ceci en phase avec le projet de transformation urbaine engagé depuis 2010.

 Du côté de La Confluence, ce sont près de 30 000 m2 tertiaire qui sont annoncés pour 2019, dont les îlots B2 (Ydeal), A1 A2 nord (Sollys), H7, Lumen‐la cité de la lumière…

 À l’horizon 2030, on devrait voir arriver 450 000 m2 de bureaux supplémentaires, dans ce quartier mixte de centre-ville qui doublera la capacité d’accueil du centre‐ville de Lyon.

 Cap à l’Est, enfin : le Carré de Soie à Vaulx-en-Velin, près de 100 000 m2 vont être développés avec Organdi, View One, le PUP Karré…

 En ce qui concerne les autres polarités, le Grand Parilly proposera 23 000 m2, dont 9 000 m2 sont en cours (avec Initial à l’horizon 2019), la ZAC des Terrasses (ex-Caserne Raby) à Bron qui va développer 32 000 m2.

 A Vaise (9ème arrondissement de Lyon), enfin, 50 000 m2 sont disponibles (îlot 7 et 8 dans la ZAC Industrie, Greenopolis tranche 3, Amasis, opérations Gorges du Loup…).

 Et ce, pour n’évoquer que les plus grosses opérations à venir…