Toute l’actualité Lyon Entreprises

A côté de son grand Frère Lyon-Saint Exupéry, l’aéroport de Grenoble Isère, géré, comme lui par Vinci Airport, a vu en 2017 son trafic croître de 12,5 %, le portant à 346 109 passagers. Ryanair a annoncé le développement cette année de sa ligne Londres-Stansted.

La semaine dernière « lyon-entreprises » évoquait l’éventualité mise en avant par le directeur commercial de Ryanair d’installer une « base » à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry avec avion (s) et équipages à demeure. La compagnie irlandaise vient en effet de changer totalement de modèle économique.

Or, l’on apprend qu’après son départ de l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon près de Saint-Etienne dans le Loire, la compagnie low-cost a, en attendant, décidé de développer ses activités à l’aéroport de Grenoble-Isère où elle opère déjà avec un vol vers l’aéroport de Lonfres-Stanted. Un aéroport grenoblois est comme Saint-Exupéry géré la filiale aéroportuaire de Vinci (12 000 personnes et 35 aéroports gérés dans le monde)

Ainsi, à partir du 2 avril, et ce jusqu’au 26 octobre Ryanair proposera trois rotations par semaine au départ de l’aéroport grenoblois vers Londres. Et ce, à un prix de base qui se veut particulièrement attractif : 9,99 euros.

L’été dernier, Ryanair avait créé cette nouvelle ligne vers Londres Stansted l’été dernier, elle avait rencontré un succès certaine. La compagnie low-cost a donc décidé de renouveler cette liaison cette année, mais sur une plus longue période, donc du 2 avril au 26 octobre.

 C’est à l’occasion de la célébration des 50 ans de l’aéroport et des Jeux Olympiques de Grenoble, organisés à l’aéroport, que l’annonce a été effectuée.

Avec une croissance de 12,5 % du nombre de ses passagers en 2017 (mieux que Saint Exupéry : + 7,7 %), soit 346 109 passagers, l’aéroport Grenoble Alpes Isère compte bien poursuivre son développement, en s’appuyant notamment sur ses charters neige.