Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le centre actuel de recherche basé à Saint-Fons va être en grande partie détruit pour laisser place à un nouveau site très innovant en 2023.

Cent millions d’euros. C’est la somme investie par Solvay, leader mondial de la chimie, pour la construction de son plus grand centre mondial d’innovation à Saint-Fons. L’annonce en a été faite vendredi devant de nombreux élus.

L’inauguration du nouveau site est prévue pour 2023 avec un démarrage des travaux programmé l’année prochaine.

D’une surface de 25 000 m², il pourra accueillir 1 000 salariés. Cette perspective ravit David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon et présent sur place : « Ce projet d’envergure s’inscrit dans la dynamique économique de la Vallée de la Chimie et représente un signe fort de l’industrialisation et de l’internationalisation de la chimie avancée sur le territoire. »

Un projet bioclimatique contemporain

C’est le cabinet d’architecte Patriarche qui a été choisi pour mener à bien ce projet. Son président, Jean-Loup Patriarche, détaille le futur site : « le bâtiment sera constitué d’une façade bioclimatique qui ondulera comme une chaine moléculaire. Cela illustrera le caractère interconnecté des fonctions du campus, exprimant l’inclusion et le dynamisme. »

A l’en croire, il s’agira d’un véritable projet bioclimatique contemporain : « le site sera alimenté par l’énergie géothermique et par des panneaux photovoltaïques. L’empreinte carbone sera neutre. L’eau de pluie sera récupérée et réutilisée autant que possible. »

Des terrasses descendront du bâtiment principal. Un jardin sera agrémenté de bassins.

Depuis le bâtiment, un verger, une forêt et une haie boisée seront visibles. Intérieur et extérieur seront ainsi en symbiose.

D’autre part, Solvay est à la recherche d’un nouveau site tertiaire, comme l’explique Jean-Pierre Clamadieu : « l’implantation se fera probablement à côté du quartier de la Part-Dieu. Il concentrera les parties business et support. Cela permettra un regroupement des équipes de Paris et d’Aubervilliers ici. »

Jean-Loup Patriarche (à gauche) président du cabinet d’architecte Patriarche et Jean-Pierre Clamadieu président de Solvay.

 Ainsi, à terme, la métropole lyonnaise comptera 2 100 collaborateurs de Solvay.

 Ce qui constituera la plus forte densité de salariés du groupe au niveau mondial.

Lyon s’affiche plus que jamais capitale mondiale de Solvay.