Toute l’actualité Lyon Entreprises

Comme dans toutes les communes de France, au 1er janvier 2018, c’est la Ville de Lyon qui gérera librement le montant des contraventions, du fait de la dépénalisation des amendes (pour absence de paiement à l’horodateur ou pour dépassement de l’horaire réglé). Et pour l’automobiliste contrevenant sur les places de stationnement payantes, ça va faire mal !

Le montant va ainsi grimper à Lyon à 60 euros en zone Presto, c’est-à-dire en Presqu’île lyonnaise et dans les grands boulevards ; et à 35 euros dans le reste des zones payantes. Pour donner un élément de comparaison, c’est plus cher qu’à Paris où l’amende est passée de 17 à 50 euros .. !

L’objectif affiché, c’est que « les Lyonnais puissent bénéficier de plus de places de stationnement », assure l’adjoint à la Sécurité, Jean-Yves Sécheresse.

 Cela signifie dans sa bouche que la Ville de Lyon entend « maintenir un accès facile et peu coûteux aux zones les plus difficiles à atteindre en Presqu’île », en favorisant au maximum la rotation des véhicules.

Les amendes vont donc devenir beaucoup plus chères, mais comme pour les parkings souterrains de Lyon Parc Auto, l’automobiliste paiera désormais son stationnement à la minute.

 Pour faciliter ces innovation horaires et tarifaires, une application spécifique pour smartphone et autre iPhone, sera intégrée dès le mois de janvier prochain au sein des horodateurs.

Elle pourra servir à tous les automobilistes, y compris aux résidents dotés d’une vignette.

 Les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) auront accès en temps réel à ces informations et sauront, en saisissant la plaque minéralogique, quel automobiliste a payé, ou pas.

Vous pourrez également régler votre stationnement à distance si vous avez dépassé votre temps de stationnement autorisé via votre smartphone. Et si vous reprenez votre voiture plus tôt, le trop payé vous sera remboursé…

A savoir enfin que les voitures électriques et hybrides bénéficieront d’une réduction horaire de 30 % (50 % sur la vignette résident annuel).

Idem pour les artisans et professions médicales équipés de véhicules électriques…