Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le réaménagement du pôle d’échanges multimodal de Perrache a démarré en juin dernier. Des travaux attendus qui vont permettre de créer un nouvel accès à la gare, et favoriser la circulation des mobilités actives. Le nouvel accès à la gare SNCF est prévu pour 2019, tandis que les travaux de réaménagement et d’extension du tramway vont durer jusqu’en 2020.

“Il faut que tout cela redevienne traversant et beau” déclare Georges Képénékian, maire de Lyon. Unifier le centre-ville pour rendre les circulations piétonnes plus fluides et plus agréables à l’intérieur du centre d’échanges, tel est le projet de réaménagement du pôle Perrache. Des travaux nécessaires, puisque les déplacements au sein du centre d’échanges ne sont pas optimaux jusqu’à présent. Coût total des opérations : près de 40 millions d’euros.

Répondre à l’évolution du quartier et à la hausse de fréquentation

Le quartier de Perrache évolue, et la transformation de son pôle d’échanges en est le point d‘orgue. La Métropole prévoit une l’arrivée de 100 000 habitants supplémentaires d’ici à 2030, dont 6 000 simplement sur le quartier de La Confluence. Naturellement, l’offre de transports ferroviaires va se développer.

Actuellement, ce sont 100 000 utilisateurs quotidiens qui empruntent ce pôle Perrache et la gare SNCF chaque jour. Un chiffre qui doublera d’ici 2030, toujours selon les chiffres dévoilés par la Métropole de Lyon. “Il faudra que l’ensemble du nœud ferroviaire soit optimal, donc que les trains soient à l’heure, pour que ce pôle fonctionne au mieux”, assure Thomas Allary, directeur régional SNCF Réseau Auvergne-Rhône-Alpes. Dans l’enveloppe globale, 12,7 millions d’euros seront alloués pour le projet de la gare.

Place aux mobilités alternatives

Pour répondre à l’augmentation la circulation piétonne, en transports en commun, et à vélo, la voûte ouest va faire peau neuve. C’est le 2 juillet qu’ont démarré les travaux, et la réouverture de cette voûte au public est prévue pour le printemps 2020. Aucune voiture n’y circulera désormais, puisqu’elle sera réservée aux mobilités alternatives.  

La place Carnot sera elle aussi réaménagée pour permettre un accès au métro plus visible, et s’accompagnera d’un nouvel accès au métro A “pour encourager à prendre le métro” ajoute Fouzyia Bouzerda, présidente du Sytral. D’ici 2 ans, le prolongement de la ligne de tramway T2 viendra compléter la ligne T1 pour desservir plus largement le quartier. La station de tramway Suchet sera elle aussi réaménagée pour favoriser les déplacements piétons et vélos. 27 millions d’euros vont être investis pour ces aménagements et travaux d’extension.

Selon David Kimelfeld, président de la Métropole, ces travaux seront “à l’échelle et à la qualité de tout ce qui a déjà été fait sur la Confluence”. Rendez-vous en 2020…