Toute l’actualité Lyon Entreprises

Un nouveau traitement contre le Covid-19 : la biotech lyonnaise Fab’entech vient de démarrer sa production sur son site industriel, à Saint-Priest

Fab’entech, une société biotech lyonnaise spécialisée dans le développement et la production d’anticorps polyclonaux, vient de lancer la production de ses traitements sur son nouveau site industriel installé à Saint-Priest dans la banlieue est de Lyon. Le site de production de 1 000 m2 qui est aujourd’hui opérationnel a pour but de permettre à Fab’entech de fabriquer l’ensemble de ses produits (bio-défense et programme contre le Covid-19 : FabenCOV®) sur le sol français.

Ce nouveau site de bio-production permettra la production d’anticorps polyclonaux. Il sera l’un des principaux sites en France à pouvoir procéder à la purification d’anticorps polyclonaux à échelle industrielle : une expertise rare et spécifique qui selon la direction de Fab’entech “constitue un atout majeur dans la lutte contre la Covid-19 et autres maladies émergentes.” 

Administrés à l’hôpital, ces anticorps suppléent ceux que le malade n’a pas eu le temps de produire naturellement. Ils reconnaissent puis neutralisent le virus ou la toxine en quelques minutes seulement, stoppant ainsi l’évolution de la maladie ou de l’intoxication. L’intérêt d’avoir une réponse polyclonale à la présentation de l’antigène est de pouvoir neutraliser le virus même en cas de mutation
Les anticorps polyclonaux sont la grande spécialité de Fab’entech. De quoi s’agit-il ?

Ce site emploie aujourd’hui une vingtaine de salariés, incluant des équipes industrielles, d’assurance qualité et de Recherche & Développement.

Un lourd investissement

La société dirigé par Sébastien Iva a investi plus de 4 millions d’euros pour pouvoir créer ce site.

Le fait que la société lyonnaise ait été lauréate du plan France Relance (Capacity) lui a apporté un investissement supplémentaire de 1,7 million d’euros.

Cette contribution va lui permettre d’augmenter ses capacités de production, “pour être en mesure de mettre à disposition des malades de la Covid-19 son traitement FabenCOV® “dans les plus brefs délais”, précise l’entreprise. Vu la forte flambée de l’épidémie, il y a en effet urgence.

Huit salariés supplémentaires seront recrutés prochainement pour travailler sur le site.

L’enjeu de cette unité de production est “celui d’une production rapide et à grande échelle sur le territoire national.”

Fondée en 2009 par un ancien cadre dirigeant de Sanofi

“ Nous entendons maîtriser l’ensemble de sa chaîne de valeur sur le territoire national et, à ce titre, nous avons été identifiée comme société stratégique dans le domaine des antidotes : Fab’entech est en effet l’une des seules biotechs en Europe dotée d’un appareil industriel performant permettant de produire vite et à grande échelle ses traitements à base d’anticorps polyclonaux contre le Covid-19”, se félicite Sébastien Iva, le président de la biotech lyonnaise.

Le savoir-faire de Fab’entech n’est pas nouveau. Il s’est constitué au fil des années. Il s’appuie sur une technologie d’anticorps polyclonaux éprouvée et sûre et développée à l’origine par Sanofi Pasteur dont elle est un “spin off”.

La biotech a en effet été fondée à Lyon en 2009 par un ancien cadre dirigeant de Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi.

Cette technologie a ensuite été enrichie au cours des dix dernières années par les équipes industrielles et de Recherche et Développement de Fab’entech.

Ce qui explique que l’efficacité des anticorps polyclonaux développés par Fab’entech a déjà été prouvée sur d’autres maladies émergentes comme H5N1 et Ebola pour laquelle l’OMS avait d’ailleurs sollicité la biotech lyonnaise…

Pour l’heure le traitement à base d’anticorps polyclonaux contre le Civid-19 n’a que des résultats in-vitro à faire valoir. Mais ceux-ci sont “exceptionnels”, selon Sébastien Iva, interviewé par le magazine Capital : “notre plasma est extrêmement puissant et neutralise les divers variants du virus que nous avons testés”…

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail