Toute l’actualité Lyon Entreprises

Habitat et Humanisme Rhône a présenté un plan pour aider plusieurs dizaines de réfugiés vivant à Lyon à accéder à l’emploi et trouver un logement. Ces réfugiés seront accueillis dans un site de 2000 m² du 7e arrondissement de Lyon baptisé le “Village Mobile”.

L’association Habitat et Humanisme a présenté son programme d’accueil et d’intégration des réfugiés dans la région lyonnaise. A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés qui a eue lieu le 20 juin, un plan d’insertion sociale a été présenté par l’association. Ce plan consiste à aider quelques dizaines de réfugiés à trouver à la fois un logement et un travail en France. L’association compte accueillir près de 80 personnes par an dans un espace appelé le « Village Mobile » sur une période qui durera au minimum deux ans.

Un plan d’intégration présenté comme un rebond pour les migrants

Suite au démantèlement de la Jungle de Calais survenu en fin d’année 2016, plus de 7000 migrants ont été envoyés auprès des diverses associations d’accueil réparties partout en France. Habitat et Humanisme a cherché dès lors à développer des solutions pour les réfugiés se trouvant à Lyon et ses alentours. L’association s’est accordé avec la Commune, lieu culturel et évènementiel basé sur la thématique de la gastronomie locale en circuit-court. Situé dans le 7e arrondissement de Lyon, ce lieu de divertissement se dit prêt à accueillir les migrants pour une durée supérieure à un an.

Au cours des deux ans de partenariat, des réfugiés de tous âges pourront bénéficier de l’aide d’Habitat et Humanisme, ce sera également le cas de plusieurs familles de migrants. Les réfugiés de ce « Village Mobile » seront placés dans un village artificiel bâti à partir de containers afin d’avoir un logement provisoire.

Dans cette opération, Habitat et Humanisme explique qu’il est important d’essayer de montrer de l’intérêt pour l’origine du migrant ainsi que pour ses objectifs dans la vie. L’association dit vouloir aider les réfugiés de manière plus proche, ces derniers seront accompagnés principalement par des bénévoles.  

Un projet réalisé avec des partenaires de taille

Ce projet est financé en partie par les sociétés comme Bouygues Immobilier et BNP Paribas, il est également soutenu par les mairies du 6e et du 7e arrondissements de Lyon. Bouygues Immobilier est l’entreprise qui a donné une parcelle de terre afin de mener à bien ce projet. La surface de ce terrain avoisine les 2000 m².

Le rôle des mairies impliquées dans ce projet sera d’essayer de divulguer une image plus inclusive de la ville. Pascal Blache, maire du 6e arrondissement de Lyon a indiqué qu’il souhaitait que la ville entre dans une économie dite de partage afin que les lyonnais adoptent des initiatives plus solidaires quant aux problématiques liées à l’immigration.  

Christophe Perrin, président d’Habitat et Humanisme Rhône, s’est montré satisfait du travail réalisé par son association. Le président a indiqué que le coût du projet était proche du million d’euros. Ce type d’action destiné à favoriser l’inclusion des réfugiés dans la société française est encore rare. Aujourd’hui, près d’un réfugié sur deux est sans logement et sans perspective d’accès à un emploi.

Centre de préférences de confidentialité