Toute l’actualité Lyon Entreprises

Cela se sait peu, mais avec 80 % des technologies hydrogène françaises présentes sur son territoire, la région Auvergne-Rhône-Alpes dispose d’une concentration exceptionnelle d’acteurs de la filière hydrogène avec la présence, en particulier en Isère des entreprises comme Air Liquide, McPhy, Atawey, Symbio, ainsi que des laboratoires comme le CEA Liten, l’Institut Néel et le LEPMI. La filière pèse déjà prés de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires.

C’est la raison pour laquelle, avec l’appui du pôle de compétitivité Tenerrdis, la Région a répondu courant juillet à un appel à projet de l’Europe avec un projet intitulé « Zéro Emission Valley » qui a pour objectif de développer l’écosystème de mobilité hydrogène et d’en faire une filière d’excellence.

L’objectif est de proposer au marché des véhicules hydrogène au même prix que le véhicule équivalent diesel. La production d’hydrogène se fera à partir d’électrolyse et d’énergies vertes.

La réponse de Bruxelles est attendue d’ici quelques semaines, au cours du mois de novembre prochain.

Avec ce concept « Zéro Emission Valley », la Région souhaite, dans le cadre d’un partenariat public/privé, construit autour de leaders et de start-up du territoire, déployer pas moins de vingt stations hydrogène ; ainsi qu’une flotte d’un millier de véhicules roulant à l’hydrogène.

L’objectif est d’anticiper l’économie de l’hydrogène qui selon beaucoup de spécialistes suivra celle de la voiture électrique et de préparer les solutions d’avenir pour les déployer ensuite à l’international.

D’après le Conseil régional, ce projet a déjà reçu plus de quarante-neuf courriers de soutiens dont celui du Ministre Nicolas Hulot, des principaux industriels régionaux du secteur, des quatre métropoles de la région, du CEA et de partenaires frontaliers comme le Val d’Aoste et le Canton de Genève.