Toute l’actualité Lyon Entreprises

Mavic (Annecy), l’entreprise iconique du cyclisme placée en redressement judiciaire

L’équipementier cycliste Mavic, spécialisé notamment dans la fabrication de roues, vient d’être placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Grenoble.

Dans l’attente d’un éventuel repreneur, l’intersyndicale de Mavic demande aujourd’hui des comptes à son ancienne maison-mère Salomon et son actionnaire principal, le groupe finlandais Amer Sport.

Salomon avait en effet cédé Mavic il y a un an à un fonds d’investissement américain basé en Californie, Regent LP.OR.

Un fonds qui apparemment ne s’est guère soucié de son acquisition qu’elle aurait laissé à l’abandon, selon les syndicats, l’entreprise haut-savoyarde connaissant des difficultés avant son rachat.

«  Rien n’a été fait. Il n’y a eu aucun investissement et le chiffre d’affaires a continué à baisser », déplore la CFDT.

Le Comité Social et Economique de l’entrepirse (CSE) espère désormais voir un nouveau repreneur se présenter.

Le redressement judiciaire de Mavic est assorti d’une période d’observation de six mois.

L’entreprise compte 250 salariés : 150 sont employés sur le site haut-savoyard d’Annecy où se situe son siège et 50 à Saint-Trivier-sur-Moignans dans l’Ain. Ils risquent de perdre leur emploi si aucune solution n’est trouvée d’ici six mois.

Mavic est partenaire du Tour de France depuis quarante ans en officiant en tant que dépanneur neutre sur la course ; et sur bien d’autres épreuves cyclistes en France et à l’étranger.

Centre de préférences de confidentialité