Toute l’actualité Lyon Entreprises

Guillaume MAURY est le tout nouveau directeur du Grand Parc Miribel Jonage. Il nous partage sa vision de la mission RSE qu’il propose aux entreprises. “Le grand parc est unique sur le territoire. Il permet de mêler des séminaires dans un cadre privilégié où une sensibilisation à la préservation de la nature prend tout son sens. La situation géographique du Grand Parc, son accessibilité, nos produits RSE conjugués à de la restauration et des loisirs, font de nous un site privilégié pour les entreprises qui veulent faire des séminaires sur la thématique RSE, mais pas que.”

Félicitations pour votre nomination à la direction générale du Grand Parc Miribel Jonage.
Vous succédez ainsi à Didier Martinet, une figure de l’ancienne gouvernance. Vous venez du privé, pourquoi ce choix ? En 2020, il y a eu les élections qui ont imposé un renouvellement des instances administratives. Dans ce contexte, il y a eu un renouvellement des représentants de nos actionnaires au conseil d’administration de la SEGAPAL. Ce conseil d’administration a d’ailleurs élu un nouveau président, Monsieur Issam Benzeghiba et à la suite du départ à la retraite de M. Martinet, le conseil d’administration m’a nommé en tant que directeur général. Je reconnais que monsieur Martinet est une figure emblématique de l’ancienne gouvernance et j’aspire à être la figure de la nouvelle. Quand on parle du Grand parc de Miribel Jonage, il y a deux structures à bien identifier : le Symalim et la SEGAPAL. Le Symalim est le syndicat propriétaire du foncier. Et La SEGAPAL en est l’exploitant, le gestionnaire depuis maintenant plus de 40 ans. C’est une SPL, La SEGAPAL est une société publique locale qui est une société privée avec un actionnariat 100% public.

Comment imaginez-vous d’initier et/ou prolonger l’action RSE en interne au Grand Parc ? Il serait très présomptueux de ma part de dire que j’ initie une action au sein du Grand Parc. Je vais très simplement prolonger les actions de mes prédécesseurs tout en intégrant les défis d’aujourd’hui. Nous travaillons au quotidien à un développement responsable de notre gestion et nous avons par exemple lancé très récemment un appel d’offres sur la fourniture électrique du Grand Parc, avec comme critère une source d’énergie 100% verte. Le grand parc est unique sur le territoire. Il permet de mêler des séminaires dans un cadre privilégié où une sensibilisation à la préservation de la nature prend tout son sens. La situation géographique du Grand Parc, son accessibilité, nos produits RSE conjugués à de la restauration et des loisirs, font de nous un site privilégié pour les entreprises qui veulent faire des séminaires sur la thématique RSE, mais pas que.

Vous êtes issu du monde du sport (UCPA, OL, Economie du Sport), quel lien faites-vous entre le sport et la responsabilité sociétale des entreprises ? Le monde du sport prend les questions RSE au sérieux et engage des démarches allant dans son sens depuis longtemps. Nous pouvons prendre l’exemple de notre voisin l’Olympique Lyonnais, qui vient tout juste d’obtenir le label Fair Play For Planet pour son engagement écoresponsable.

Au sein du Grand Parc, l’ensemble des activités de loisirs sportives sont pensés, dimensionnés et animés pour préserver la nature et la biodiversité. Cette démarche est continue et les enjeux d’aujourd’hui nous amènent à mettre notre parcours de golf dans une gestion écoresponsable et nous devrions très prochainement avoir le label écodurable de la Fédération française de golf.

Nous sommes aussi précurseurs dans le sport santé, c’est-à-dire le sport sur ordonnance, et avons toutes les capacités à pouvoir accueillir ce type de public sur l’ensemble de nos activités nautiques. Les 2200 hectares du Grand Parc sont vraiment un atout majeur pour faire comprendre aux entreprises l’impact RSE de leurs engagements. Je ne remets pas en doute les chiffres, les statistiques et autres powerpoint qu’il peut y avoir dans les salles de réunion. Ceci étant dit, quoi de plus pertinent que de proposer aux collaborateurs
d’entreprises de venir mesurer l’impact direct de leurs actions dans la nature ? C’est aujourd’hui ce qu’offre la SEGAPAL au travers de ses produits à destination des entreprises.

J’imagine que c’est particulièrement la matière environnementale sur laquelle vous intervenez ? De quelle façon ? Effectivement, nous sommes des experts sur les aspects environnementaux et nous avons notamment un site dédié à la pédagogie, à l’environnement, un centre nature et eau, il s’agit de l’îloz qui est le centre de référence sur le territoire. Le grand parc se veut inclusif pour tous les publics.

Dans la matière sociale, vous êtes déjà sur le handi ? Nous avons une attache particulière à l’accueil des personnes en situation de handicap et nous adaptons nos offres pour le BtoC comme pour BtoB, pour accueillir le plus grand monde.

Résumer l’action RSE en 3# ? Je vais reprendre l’acronyme RSE :

#1 : Responsabiliser les usagers aux enjeux environnementaux de demain ;
#2 : Sensibiliser sur l’éducation, le bien être et la santé ;
#3 : l’aspect Environnemental avec la gestion des déchets, le recyclage et les sources d’énergies renouvelables.


Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail