Toute l’actualité Lyon Entreprises

Ad-Lyon, concoit, fabrique, commercialise et installe les panneaux japonais.

Le panneaux japonnais est cet élément fait de bois et de papier, généralement de toute la hauteur de la pièce, d’une épaisseur de quelques centimètres et d’allure légère. Pour des raisons le longévité, le papier est aujourd’hui remplacé par des textiles. Ces panneaux prennent la forme de “murs” fixe et on parlera alors de “cloison” ou coulissantes. Suivant leur dimensions et leur configuration dans l’agencement de la pièce, on parlera alors de “cloison coulissante” ou de “baie“, voire de «porte japonaise ». 

Une fabrication simple avec peu de délais

La fabrication n’est pas très complexe en soit et on trouve facilement de bons conseils en ligne sur les forums dédiés bricolage. Mais attention, la vrai difficulté réside dans le choix des matières et le travail d’un bois fin et rigide sur des hauteur importantes et variées, d’une part, et d’autre part, dans une technique d’assemblage de structure qui garantira la rigidité de l’ensemble et le maintient dans le temps de votre cloison japonaise.

Une installation pas difficile sur le principe

La cloison japonaise coulissante se fixe en applique, avec un rail au plafond. La première étape consiste donc à fixer les rails à la longueur voulue. Attention, un travail de qualité et esthétique consiste à masquer le rail et idéalement, faire coulisser la porte dans le faux plafond lui-même. Des caches en forme de bandeaux sont alors prévus et viennent masquer la jonction panneau et plafond. Si le panneau est disposé en applique sur un linteau, il existe d’autres solutions permettant de camoufler la jonction disgracieuse.

Agencement provisoire, pas de cloison définitive pour diviser son volume

Si vous disposez d’une pièce d’habitation d’un certain volume (plus de 20 m2) et que vous souhaitez diviser cet espace, pensez et testez cette forme de séparation. S’il s’agit de fermer complètement une partie de cet espace, deux panneaux japonais coulissants qui se rejoignent pourront avec deux autres murs, fermer un espace rectangulaire. S’il s’agit de couper la pièce en deux, une succession de trois panneaux coulissants peuvent, une fois déployés, occulter et une fois ouvert, se rabattre sur un unique élément, laissant ainsi un passage conséquent des deux tiers.

Enfin, si ce volume n’est pas destiné à être fermé en permanence et que vous souhaitez “faire disparaître” totalement ces séparations provisoires, il est possible d’intégrer ces panneaux directement entre les deux plaques de plâtre d’une cloison. On parlera alors de « cloison en galandage, modèle Nigatsu » par exemple. Dans de cas, la vocation de ce panneau sera plus de servir de porte sans l’inconvénient de l’espace nécessaire à l’ouverture d’un battant, et aura l’avantage de disparaître une fois ouvert.

Une grande variété de choix et de matières suivant votre demande

La porte, la cloison ou la baie japonaise peut être en verre, en bois, en tissu ou d’un autre matériau, avec des panneaux pleins ou en claustra. Toutes les configurations sont possibles puisque la cloison coulissante peut être constituée de deux panneaux ou plusieurs panneaux indépendants, en fonction de l’effet esthétique désiré.

Et compte tenu des différentes possibilités en termes de matériaux, de dimensions et de fonctions, le prix d’une porte japonaise peut aller de 500 à 4000 € ! Les différents types de pose ne modifient aucunement le tarif d’une cloison japonaise.

Pour découvrir une grande variété de panneaux et de cloisons japonaises, consultez en ligne le catalogue interactif de la collection AD Lyon 2013

AD-Lyon vous permet d’obtenir un premier chiffrage de votre projet par un simple calcul en ligne, vous permettant ainsi de donner une envergure budgétaire à votre projet. Et pour tout conseil ou information complémentaire, n’hésitez pas à nous consulter.