Toute l’actualité Lyon Entreprises

Entrepreneuse, déléguée générale de la Cuisine du Web, vice-présidente Girlz in Lyon, membre élue de l’ ” Advisory Board ” de la French Tech Lyon-Saint-Étienne… Tiphaine Frugier est une ” slasheuse”. Elle nous livre les réponses de ce choix de vie professionnelle.

Cumuler plusieurs fonction ou jobs en même temps : a priori, plus angoissant qu’excitant. Pourtant, certaines femmes font aujourd’hui ce choix. On les appelle les ” slasheuses “. C’est le cas de Tiphaine Frugier qui a fait le choix de ce mode de vie professionnelle.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Tiphaine Frugier, j’ai plusieurs casquettes, quatre au total. Premièrement, je suis déléguée générale de la cuisine du web. Deuxièmement, je suis la co-fondatrice d’une agence qui s’appelle les Mordues du web. Troisièmement, je suis depuis deux ans vice-présidente de Girlz in Lyon. La dernière, j’ ai été élue récemment à l’ ” Advisory Board ” de la French Tech Lyon-Saint-Étienne.

Comment arrivez-vous à concilier votre vie professionnelle si chargée et votre vie privée ?

Le but est de montrer aux femmes qu’on a tout autant notre place que les hommes. En fait, ce que je veux dire c’est que tous autant  qu’on est, quand on a une envie, il faut foncer, il faut être ambitieux, il faut avoir la volonté et se donner les moyens de le faire. En tout cas, j’essaye d’agir sur ces quatre casquettes et de donner aussi envie à des entrepreneuses de se lancer et de se dire que c’est possible.

Avez-vous un secret pour votre réussite ?

Tout d’abord, mon truc, mon astuce, c’est d’être bien entouré personnellement d’un. Ensuite, de l’être également sur le plan professionnel. L’entourage professionnel est primordial. Si je ne les avais pas au quotidien pour m’aider, clairement je n’aurais pas tout ce temps à accorder à ses casquettes.

Quel type de management incarnez-vous ?

En fait, on est tous à chaque fois, sur toutes mes casquettes au même niveau. Je leur fais confiance, ils et elles me font confiance, et on avance dans cette réciprocité. La confiance dans ses salariés pour moi, c’est aussi ça qui fait que ça marche. Donc ce serait plutôt , management complètement agile, horizontale.

Avez-vous rencontrez des difficultés dans votre parcours ?

La vraie difficulté dans mon parcours, c’est notamment dans mes études. Moi je suis arrivée sur le marché du travail en 2008, avec la crise économique qu’on avait tous subi de plein fouet. Aussi, l’arrivée d’internet pendant mes études on fait que ça n’a pas été forcement évident. Donc il a fallu que je m’adapte, que je me forme toute seule avec des formations en ligne que j’apprenne tout un tas de choses.

En fait, dans tout mon parcours que ce soit mes études ou dans mon parcours professionnel, il a fallu que je joue sur ces deux casquettes : le ” Off line ” et le “Online”. Mais c’est ce qui fait aussi je pense la richesse de mon profil.

Quels conseils pouvez-vous donner sur le plan professionnel ?

Si je devais donner trois conseils sur la partie professionnelle, je dirais : la curiosité, la formation et la rencontre.

 

Centre de préférences de confidentialité