Toute l’actualité Lyon Entreprises

Menaces et opportunités du télétravail : le colloque ISEOR du 8 et 9 octobre 2020 à Lyon [Communiqué]

Enseignants chercheurs, dirigeants d’entreprise, consultants et étudiants du Master management socio-économique de l’IAE Lyon étaient réunis pendant deux jours par l’équipe de l’ISEOR à l’Université Jean Moulin pour débattre, échanger et trouver des réponses au développement du télétravail, largement pratiqué pendant la période de confinement au printemps dernier et appelé par de nombreux acteurs à se maintenir.

Nous vivons une crise sanitaire mondiale, sans précédent dans la période contemporaine. Les répercussions sont considérables dans tous les domaines de la vie des nations. Du point de vue des entreprises et des organisations privées et publiques, nous assistons à des transformations de l’organisation du travail, et en particulier à une accélération inédite du télétravail. Ce phénomène est-il durable ? Constitue-t-il une opportunité et/ou un risque nouveau qui impacterait la performance de nos entreprises ?

Des témoignages nombreux d’entreprises et d’organisations peu familières du télétravail ont exposé comment, dans des délais extrêmement courts, les acteurs professionnels avaient su trouver des modes de fonctionnement adaptés à la situation du confinement, tout en maintenant leurs prestations et leurs activités.

En particulier ce colloque fut l’occasion d’entendre des représentants d’organisations médico-sociales (accueil de déficients mentaux et intellectuels, Fondation Aigües Vertes, Suisse), des établissements hospitaliers (Centre Hospitalier le Vinatier, Hôpital de Fourvière), des structures libérales réglementées (SCM PARAGA, Architectes Ad’minima, Lyon), des structures de prestations de service sanitaires ou sociales (CETAF, Saint Etienne, CGOS, Paris), ainsi que d’élus locaux fortement impactés dans le déroulement de la campagne électorale municipale de 2020 ou encore de représentations d’organisations syndicales (CFE-CGC), des établissements d’enseignement ou de recherche (IFBTP, Lyon ; Université Saint Joseph, Beyrouth ; EIASM, Bruxelles).

Une autre facette a été exposée par les organisations et les entreprises fortement mobilisées dans la période du confinement, telles que le secteur de la distribution (E. Leclerc à Belfort, à Saint Gilles Croix de Vie, à Luçon), de transports sanitaires (Boubet, Normandie) ou d’activités hospitalières (pharmacie, CHU de Clermont Ferrand). Leurs dirigeants et cadres ont mis en évidence les innovations organisationnelles et commerciales, ainsi que les pratiques managériales déployées dans ces entreprises, qui pratiquent le management socio-économique depuis plusieurs années. L’agilité, la polyvalence des personnels, l’adoption de comportements de coopération pour faire face à des accroissements significatifs d’activité alors même qu’une partie du personnel était absent, ont permis à ces entreprises de prendre soin de leurs personnels et de leurs clients et de maintenir pour l’essentiel leurs objectifs de performances économiques.

L’occasion pour Olivier Dedieu, co-dirigeant de Pilot’in une agence digitale de 17 personnes, de prendre la parole pour témoigner de son expérience du télétravail. Nous nous sommes mis en mode agile pour être complètement à l’écoute des demandes des salariés. Ces demandes ont données lieu à des phases d’expérimentation nécessaires pour trouver les bonnes solutions”

Le député Pierre Alain Raphan, docteur en Gestion, a témoigné de son expérience du télétravail en confinement pour les membres de l’Assemblée Nationale, et exposé les voies d’innovation digitale, organisationnelle et managériale qui devraient permettre aux entreprises et aux organisations de relever le défi de cette crise. Il a exposé comment l’innovation en management a été introduite dans le vote de la loi PACTE, aux côtés de l’innovation technologique, qui font aujourd’hui partie des aides mises en place via la Banque Publique d’Investissement (BPI) pour les PME françaises.

Mais ce colloque a aussi pointé du doigt de nouvelles problématiques majeures, organisationnelles et managériales exacerbées par le télétravail, qu’il conviendra de soigner pour assurer la cohésion dans les entreprises, la vie collective versus la vie personnelle du salarié ainsi que la performance globale et le service aux clients, usagers ou bénéficiaires. En effet, le gain de confort de vie des uns (moins de temps et de nuisances de transports, davantage d’autonomie) doit être mis en balance des difficultés individuelles et de l’isolement des autres, de la perte du travail en équipe et de l’entraide, de la formation et du développement des compétences par les collègues. Une nouvelle génération de coûts cachés pointe…

Le rôle des managers et l’évolution des pratiques managériales sont majeurs pour surmonter ces nouveaux défis technologiques, organisationnels et humains.

Centre de préférences de confidentialité