Toute l’actualité Lyon Entreprises

Crédit famille - budget

Tenir un budget familial, c’est prendre en compte à la fois les dépenses dites « contraintes » et les dépenses courantes nécessaires à la vie du foyer. Parfois l’on doit compter avec plusieurs crédits à rembourser, ce qui peut déséquilibrer la balance.

Equilibre budgétaire et mensualités de crédits

La vie d’un foyer est faite de projets ! Certains sont financés par les ménages à l’aide d’un crédit. C’est bien sûr le cas de l’achat d’une résidence principale, possible en contractant un crédit immobilier. Mais c’est également le cas pour d’autres projets. Des ménages financent ainsi la réalisation de leurs travaux ou l’achat de matériel électroménager avec un crédit à la consommation, acquièrent un véhicule en souscrivant un prêt auto ou financent un voyage avec un prêt personnel.

Or, contracter différents crédits au cours d’une vie signifie aussi que l’on doit s’acquitter chaque mois du remboursement de plusieurs mensualités de prêts. Afin de garder un budget à l’équilibre, les banques considèrent qu’il faut rester dans la limite de 33% d’endettement.

Parfois, ce taux d’endettement explose à cause d’un nombre de crédits trop important. Chaque mois, la part des mensualités à rembourser prend alors beaucoup de place et laisse peu de reste à vivre au foyer. Le reste à vivre, c’est cette somme qui reste à disposition du ménage une fois les dépenses contraintes réglées. Quand le reste à vivre s’amenuise, le budget familial devient très compliqué à gérer.

Lorsqu’un budget est durablement déséquilibré, il convient alors de réagir afin de retrouver une gestion saine de ses comptes.

Cela peut prendre plusieurs formes.

Que faire quand un budget est déséquilibré ?

Tout d’abord, lorsqu’un budget est en déséquilibre, on peut rechercher les pistes qui permettent de baisser les dépenses mensuelles. Cela peut passer, par exemple, par la renégociation de différents contrats. Des sites internet permettent ainsi de comparer les contrats liés à l’énergie (électricité, gaz…) et de voir si votre facture pourrait baisser en changeant de fournisseur. Certains de ces sites font d’ailleurs toutes les démarches. Il est aussi possible de renégocier ses abonnements de téléphonie et internet, voire d’arrêter totalement certains abonnements si ceux-ci ne servent que peu ou pas (par exemple un abonnement à la salle de sport non utilisé).

On peut également rechercher les économies en adaptant la façon de faire ses courses (prévoir une liste et établir les menus de la semaine par exemple, chercher les bons plans…), et en comparant tout ce qui peut l’être (par exemple les tarifs bancaires).

Alléger ses mensualités de crédits, une autre piste

Si le budget familial demeure difficile à gérer, chercher à baisser le montant que l’on alloue au remboursement mensuel de ses crédits permet de retrouver un reste à vivre plus important. Cela peut par exemple passer par un regroupement de prêts.

Comment fonctionne le rachat de crédits ?

Le regroupement de crédits permet de réunir au sein d’un seul contrat ses différents prêts : c’est à dire la possibilité de racheter ses crédits consos, et, le cas échéant, un prêt immobilier. Une fois les crédits réunis, l’emprunteur n’a alors plus qu’un seul prêt à rembourser, avec une mensualité d’un montant plus bas que la somme des précédentes échéances. Cela passe par un allongement de la durée du crédit, et donc par un coût total plus important. Au mois le mois, la mensualité de rachat de crédits étant plus basse, cela permet de dégager un reste à vivre plus confortable et de baisser par la même occasion son taux d’endettement. Dans le même temps, comme il n’y a plus qu’un seul crédit à la place de plusieurs, on y gagne en lisibilité, ce qui peut aider à une meilleure gestion de son budget familial.

Il est possible de réunir tous types de crédits au sein d’un rachat de prêts. Un crédit immobilier, un crédit à la consommation comme un prêt travaux, un crédit renouvelable, un prêt auto ou encore un prêt personnel… Il est également possible d’intégrer un découvert bancaire ou un retard de loyer.

Avec des mensualités allégées et remboursées sur une durée plus longue, un budget peut donc retrouver un équilibre si celui-ci était menacé par des échéances de crédits trop lourdes à honorer. Il est bien sûr conseillé de ne pas souscrire d’autres crédits après le regroupement de prêts, afin de ne pas récréer une situation de déséquilibre budgétaire.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail