Toute l’actualité Lyon Entreprises

Quelles activités exercer en portage salarial ?
Depuis quelques années, un nouveau cadre légal de travail séduit peu à peu des milliers de travailleurs indépendants : le portage salarial. Grâce à ce type de contrat, des indépendants peuvent profiter de tous les avantages d’un salarié, pendant une mission pour l’un de ses clients. Mais alors, quelles activités faire en portage salarial ? Tous les métiers sont-ils concernés ? Voici nos éléments de réponse. 

Le portage salarial en bref

Le principe du portage salarial réside dans le fait qu’un travailleur indépendant devient salarié d’une entreprise de portage comme AD’Missions, qui accompagne les experts en leur proposant des contrats de travail. En tant qu’indépendant, le travailleur bénéficie souvent de conditions peu avantageuses, comme l’absence de cotisation chômage, retraite, sécurité sociale… Grâce au portage salarial, il conserve sa totale autonomie dans la réalisation de sa mission, mais bénéficie de tous les avantages du salariat, en reversant un pourcentage de son chiffre d’affaires à la société de portage.

Le rôle de l’entreprise de portage

L’entreprise de portage signe un contrat avec le travailleur, qui lui permet de cotiser comme les salariés lambdas. Elle facture également des frais de portage sous la forme d’un pourcentage. C’est elle qui s’occupe de toute la partie administrative et qui facture aux clients du travailleur les prestations réalisées. Elle verse ensuite mensuelle une rémunération nette à ce dernier.

Quels métiers se prêtent au portage salarial ?

La solution du portage salarial peut s’avérer très intéressante pour les personnes qui souhaitent démarrer une activité en tant qu’indépendant, tout en ne perdant pas les avantages du salariat. Mais alors, tous les métiers peuvent-ils prétendre à ce type de contrat ? La plupart du temps, cette solution reste privilégiée pour certains types de métiers.

Les métiers de la formation

Les consultants formateurs font partie des catégories de travailleurs les plus représentés en portage salarial. La plupart des entreprises ont besoin de former leurs salariés pour leur permettre d’évoluer et de monter en compétences. Elles font souvent appel à des indépendants pour réaliser des journées de formation en interne. La solution du portage peut être avantageuse pour l’entreprise qui ne recrute pas directement un salarié formateur, mais aussi pour l’indépendant qui bénéficie des mêmes avantages que s’il était salarié.

Les activités en portage salarial autour de la communication

De nombreux métiers en portage salarial font partie de la branche communication. Et pour cause, la communication est un levier de croissance clé pour toute entreprise. Les besoins sont donc récurrents. Plusieurs types de postes peuvent être occupés en portage, comme :

  • Le consultant digital (perçoit un salaire de 52 000€ en moyenne),
  • Le consultant en communication (peut percevoir une rémunération entre 25 000 et 60 000 en fonction de son expérience),
  • Le développeur web (il peut gagner jusqu’à 55% de plus que ses confrères freelance ou salariés).

En règle générale, les métiers liés à la communication digitale sont très plébiscités et recherchés (en savoir plus sur ces métiers sur Buzzword). La digitalisation des entreprises, en marche depuis quelques années déjà, n’a de cesse de se poursuivre et est un passage inévitable pour toutes les structures du marché.

Les ingénieurs en numérique et informatique

Pour réaliser certaines missions, de nombreuses entreprises ont besoin de compétences spécifiques sur un temps donné. Cette expertise est en général apportée par des ingénieurs indépendants. L’Apec indique d’ailleurs que 9 ingénieurs sur 10 recrutés dans les entreprises sont des indépendants. Grâce au portage salarial, les ces ingénieurs (la plupart du temps dans les secteurs numériques et l’informatique), réalisent des missions dans un cadre légal sécurisé, tout en organisant leur temps et leur travail à leur manière. L’entreprise profitent donc provisoirement de toutes les compétences du professionnel, sans devoir embaucher en interne, l’expert.

Centre de préférences de confidentialité