Toute l’actualité Lyon Entreprises

VIP
Ordinateur allumé qui montre l'utilisation d'un logiciel avec licence
La gestion d’une entreprise nécessite bien souvent de chercher de manière constante à rentabiliser certaines dépenses et à éviter les coûts inutiles. Il existe parfois un moyen permettant de faire des économies de plusieurs milliers d’euros pour une entreprise : la revente des licences logicielles. En effet, une entreprise dispose bien souvent de nombreuses licences logicielles dont elle n’aura pas toujours l’utilité. Il est alors possible d’en faire la revente pour réaliser des économies et des plateformes comme Softcorner accompagnent l’ensemble du processus. Alors qu’est-ce qu’une licence logicielle ? Pourquoi revendre certaines d’entre elles ? Réponses !

Une licence de logiciel, c’est quoi ?

La licence de logiciel est un élément indispensable dont se doit de disposer toute entreprise pour chaque logiciel dont elle dispose. Il s’agit en effet d’un contrat qui définit les conditions relatives à l’utilisation, la diffusion ou la modification d’un programme entre l’éditeur et l’utilisateur. Du moment que la licence est à jour et viable, le logiciel fonctionne et peut être utilisé en toute sécurité. Il est d’ailleurs bien souvent compris dans la licence que l’utilisateur a la possibilité de faire appel au SAV de l’éditeur dès lors qu’il dispose d’une licence à jour. Un système d’exploitation d’ordinateur, un logiciel de comptabilité ou tout autre outil informatique utilisé par une entreprise dispose donc d’une licence.

Ce que l’on sait moins, c’est que ces licences peuvent tout à fait être revendues et rachetées d’une entreprise à l’autre notamment par le biais d’une plateforme comme Softcorner.

La valeur d’une licence de logiciel

S’il existe une plateforme dédiée à l’achat et à la revente de licences de logiciel, c’est justement parce que ce type d’outil a une véritable valeur. En effet, une licence de logiciel est un dispositif payant. Le plus souvent, les entreprises achèteront la licence complète, mais il est également possible d’opter pour un abonnement si l’on souhaite utiliser un outil que de manière temporaire. En revanche, tous les outils dédiés à être utilisés sur la durée seront bien souvent plus rentables en achetant la licence complète. Une dépense qui peut aller de quelques centaines à quelques milliers d’euros pour l’entreprise.

Du moment que le logiciel est utilisé régulièrement par l’entreprise, il s’agit d’un achat qui a du sens. En revanche, il se peut qu’au fil du temps l’entreprise opte pour un autre type de logiciel ou change certains processus ce qui fait que l’ancien logiciel ne sera alors plus utile. La licence payée pour ce logiciel n’a alors plus véritablement d’utilité et même si la dépense réalisée au départ a pu être rentabilisée, la licence a tout de même une certaine valeur marchande.

Une entreprise qui souhaite réaliser des économies peut alors choisir de vendre cette licence inutilisée par le biais d’une plateforme dédiée. Comme pour n’importe quel autre type d’article, une petite annonce est créée sur la plateforme en renseignant les informations techniques liées à la licence mise en vente. Les acheteurs peuvent également mettre en place des négociations et une fois que l’entreprise et l’acheteur se sont mis d’accord sur un prix, la licence peut être vendue. Une fois le paiement reçu, la licence est alors livrée avec sa documentation originale et changera donc de propriétaire. Cet outil dédié aux entreprises peut donc permettre de se débarrasser des licences inutilisées et de faire des économies ou encore de financer l’achat d’un nouveau logiciel.

Acheter des licences à d’autres entreprises

S’il est possible de vendre les licences de son entreprise, il est aussi possible d’acheter la licence d’un logiciel à une autre entreprise (plus d’informations sur le sujet ici). Cette licence « d’occasion » permet ainsi de profiter d’un prix plus attractif tout en ayant bien évidemment la possibilité de profiter d’un logiciel « neuf ». Le même type de plateforme peut donc être utilisé en ce sens. La revente d’une licence peut donc tout à fait servir à financer l’achat d’une nouvelle licence et, une fois de plus, de permettre à l’entreprise de réaliser des économies sur l’achat des logiciels afin de disposer des outils dont elle a besoin au quotidien.