Emmanuel Squinabol rejoint Mazars pour développer sa branche « Restructuring »

Emmanuel Squinabol rejoint Mazars pour développer sa branche « Restructuring »Emmanuel Squinabol.

Depuis le début de l'année 2015, Emmanuel Squinabol a rejoint le groupe Mazars à Lyon dans le but de développer sa branche « Restructuring ».

 Emmanuel Squinabol est en effet spécialisé dans l’accompagnement des entreprises en situation de sous-performance ou de difficultés avérées ; bref, celles qui s'acheminent vers le dépôt de bilan ou y sont déjà.

 Après plusieurs années passées en audit chez PWC, Emmanuel Squinabol a été associé pendant près de huit ans au sein du cabinet Bruyas Moncorgé Associés, cabinet spécialisé en expertise comptable judiciaire, puis il a créé et développé le département « Restructuring » du cabinet Grant Thornton pour la région Rhône-Alpes.

 Doté de dix-sep années d'expériences dans ce domaine, cet expert-comptable diplômé, commissaire aux comptes, a pour but de développer ce secteur d'activité de Mazars.

 Existant depuis cinq ans, cette branche est constituée d'une équipe de cinq personnes (quinze chez Mazars, au niveau national) : elle s'est davantage structurée avec son arrivée. Sa zone d'intervention concerne non seulement Rhône-Alpes, mais aussi l'Auvergne et PACA.

 « Les chefs d'entreprises lorsqu'ils ont des difficultés tardent trop souvent à prendre des mesures et grillent de ce fait une bonne part de leurs cartouches », regrette Emmanuel Squinabol. Il précise : « Et ce, alors que pris suffisamment en amont, les problèmes peuvent être résolus en utilisant un certain nombre de leviers. »

 il ajoute : « Mais surtout, lorsque nous intervenons, le chef d'entreprise n'est plus seul face à ses problèmes : une forme de transfert s'opère. Dans ce métier, le côté psychologique est très important ! »

 Selon lui, de nombreux leviers existent en cas de procédures amiables : la saisine de la médiation du crédit, celle du commissaire au redressement productif, etc.

 « Nous agissons en lien étroit avec les avocats ou les mandataires adhoc des chefs d'entreprise en difficulté », précise le responsable du Département « Restructuring » de Mazars à Lyon.

 Actuellement, le département « Restructuring de Mazars gère une dizaine de dossiers. Son cœur de cible : les entreprises de 50 à 200 salariés et de 10 à 100 millions d'euros de chiffre d'affaires.

 Pour Emmanuel Squinabol, malheureusement, le métier n'est pas près de se tarir. « On a comptabilisé en France 60 000 procédures en 2014 : autant qu'en 2013. Et même actuellement, on n'observe pas de véritable décrue », assure-t-il.

 Emmanuel Squinabol est membre de l’association professionnelle lyonnaise « Prévention & Retournement : trois cabinets ont développé à Lyon un tel département « Restructuring ».

Publiée le 15 juin 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT