Dernières infos

Le Sirha toujours plus grand : Lyon-Eurexpo va devoir être à nouveau agrandi

Dominique Largeron

La barre des 200 000 visiteurs dépassée cette année au Sirha, la plus grande manifestation gastronomique au monde qui se déroulera du 21 au 25 janvier 2017 à Lyon-Eurexpo ? GL events, l'organisateur doit déjà refuser des exposants, faute de places. D'où le lancement, juste après le Sirha, de travaux d'agrandissements en vue de l'édition 2019...

Le Sirha toujours plus grand : Lyon-Eurexpo va devoir être à nouveau agrandiLe Sirha, édition 2015 (Photo GL events)

Le plus important salon mondial de la gastronomie, le Sirha qui se déroulera du 21 au 25 janvier 2017 à Lyon-Eurexpo craque de tous les côtés.

 Olivier Ginon, Pdg de GL events l'a regretté en présentant la manifestation grand public, la Biennale Internationale du Goût (BIG) qui l'accompagnera à la même période : « Aujourd'hui, nous sommes obligés de refuser des clients.. ! » En l'occurrence, donc, des exposants.

 Il faut dire que lors de sa dernière édition, en 2015, ce salon de la gastronomie au rythme biennal avait déjà affiché le chiffre record de 3 045 exposants et attiré un nombre énorme de visiteurs professionnels venus du monde entier : 183 000. La barre des 200 000 sera-t-elle franchie cette année ? Possible.

 D'où une nécessité, explique Olivier Ginon : « Il faut faire grossir Eurexpo. Il n'y aura pas de réussite de salons si on ne fait pas croître le palais des expositions à la vitesse des manifestations qui s'y déroulent. »

 Un nouveau bâtiment de 9 000 m2 va donc être construit, en l'occurrence un nouveau hall qui aura par ailleurs une entrée indépendante. Un investissement de 18 millions d'euros.

 Le bâtiment devrait être terminé en 2018. Pour accueillir le Sirha 2019, ce qui devrait permettre cette fois à Olivier Ginon de ne pas refuser d'exposants...

 Les retombées du Sirha : 150 millions d'euros

 Important pour l'économie de la Métropole lyonnaise si l'on sait que le Sirha représente un total de 150 millions d'euros de retombées économiques. Plus que la Fête des Lumières (100 millions d'euros)...

 Le Sirha est donc bien la plus grande manifestation de Lyon-Eurexpo, loin devant la seconde, en l'occurrence le salon Pollutec, consacré aux énergies renouvelables, qui démarre cette semaine (du 29 novembre au 2 décembre 2016).

 Il faut dire qu'à côté de ses trois mille exposants, le Sirha est aussi un grand show culinaire. Les télévisions du monde entier adorent.

 Un total de quarante-neuf événement dont le « Bocuse d'or »

 On comptera lors de l'édition 2017, pas moins de quarante-neuf événements qui rassembleront les chefs venus du monde entier, ravis de s'initier aux dernières tendances culinaires en date.

 Et parmi ces évènements, dix-neuf concours dont trois nouveaux apparaîtront l'année prochaine.

 Parmi ceux-ci, la Coupe du Monde de la Pâtisserie qui rassemblera vingt-deux équipes et bien sûr le « Bocuse d'or », le concours des concours, suivi par les télévisions du monde entier.

 Ce sera sa 16ème édition et son 30ème anniversaire : ce sera donc une édition spéciale qui « permettra de fêter tous les lauréats rassemblés au sein de la Winner Académie qui regroupe tous les vainqueurs qui deviennent alors des ambassadeurs du concours dans le monde entier : ce sera l'occasion d'une mise en perspective », précise Marie-Odile Fondeur.

 Le « Bocuse d'or » se déroulera sur deux jours, les 24 et 25 janvier au sein de « l'Espace des chefs ».

 A noter que le thème choisi de ce concours, lors de cette édition 2017 du Sirha sera constitué par une libre réinterprétation du fameux « poulet aux écrevisses » de Paul Bocuse, en l'occurrence, un « poulet de Bresse aux crustacés ». Président d'honneur du jury : Joël Robuchon.

 Un sourcing grandeur nature des dernières tendances culinaires

 L'ADN de ce salon, explique Marie-Odile Fondeur, sa directrice générale est aussi et peut-être surtout car tel est l'origine de son succès «  de constituer un sourcing grandeur nature de toutes les nouveautés en matière de restauration. »

 La tendance est au design culinaire ? Il y aura un espace Food Design. On y trouvera également un laboratoire d'expérimentation, « l'Espace Food Studio » « qui permettra aux professionnels de toucher du doigt, concrètement les nouvelles idées en matière de gastronomie. »

 Dans la même veine, les étudiants de l'Institut Paul Bocuse installeront un restaurant éphémère qui délivrera un millier de repas « au sein desquels seront présentés des concepts de restauration inédits ».

On en salive déjà...

Publiée le 27 nov. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT