Ouverture d'un restaurant, issu du « Café Cousu » en mai à la Piscine du Rhône

Dominique Largeron

La monumentale « Piscine du Rhône » ne bénéficiait pas jusqu'à présent d'un restaurant. Cette lacune va être comblée à partir du mois de mai prochain. Rien de plus logique d'ailleurs puisque cette grandiose piscine, œuvre de l’architecte lyonnais Alexandre Audouze-Tabourin, avec ses mâts gigantesques que l'on aperçoit de très loin, accueille jusqu'à 70 000 personnes l'été. Le public était là, encore fallait-il lui offrir un vrai restaurant...

Ouverture d'un restaurant, issu du « Café Cousu » en mai à la Piscine du Rhône

Dans le plan de réhabilitation de la Piscine du Rhône, réalisation de l'ancien maire de Lyon, Louis Pradel, la plus grande de Lyon, mais aussi l'une des plus grandes de France, figurait l'ajout d'un restaurant. Tel était le choix de la municipalité lyonnaise. Rien que de très logique. Le cadre et l'implantation s'y prêtaient.

 C'est le groupe lyonnais Arty Farty déjà gérant du « Sucre » à La Confluence et aussi du futur lieu totem du Numérique lyonnais qui a remporté l'appel à projet engagé par la municipalité de Lyon. Il n'était pas seul à concourir car il était accompagné de «  Café cousu », un restaurant installé rue René Leynaud, sur les Pentes de la Croix-Rousse, un restaurant s'affichant aussi comme un lieu artistique et culinaire.

Actuellement en travaux, le futur restaurant de la Piscine du Rhône se situera au rez-de-chaussée, au même niveau que la billetterie du bâtiment d’exploitation qui se développe sur deux étages.

 On y trouve un grand hall d’entrée avec escaliers descendant vers les cabines, une sandwicherie, une conciergerie et une grande terrasse couverte, protégée par un auvent monumental.


Le restaurant bénéficiera d'une superficie de 150 m2 couverte, mais aussi d'une grande terrasse donnant bien sûr sur le Rhône. Un emplacement comme beaucoup de restaurateurs en rêveraient !

 Il proposera également un espace privatisable.

 Un binôme féminin à la tête du restaurant

 C'est un binôme féminin composé de Céline Rouch, gérante et de Laura Lamboglia, directrice d'exploitation, deux ex-Café Cousu qui vont prendre en main ce restaurant qu'elles ambitionnent bien d'installer comme passage obligé du parcours culinaire des quais du Rhône et du 7ème arrondissement. L'équipe qu'elles dirigeront sera composée de sept à huit personnes.

 Reste à en définir la cuisine. C'est en cours de conception, explique-t-on. Tout ce que l'on sait, c'est qu'elle sera comme tout établissement qui se respecte, issue de produits frais, locavores et très orientés saison, mais il s'agit là désormais d'un passage obligé et heureusement ! On en saura plus en avril lors de la présentation officielle de cette nouvelle table lyonnaise dont l'ouverture des portes est programmée pour le 12 mai prochain.

 Si à la suite de cette nouvelle aventure, le restaurant « Café Cousu » a été mis en vente, le gros de son activité, celle de traiteur, qui représente près de 70 % de son chiffre d'affaires perdure et conserve la même équipe, rue de chariot d'or à la Croix-Rousse où elle est installée.

 Restera aussi à donner un nom à ce restaurant : « L'Olympique » ? Il faut se souvenir que cette méga-piscine a été construite dans la perspective de la candidature de Lyon au JO d'été de 1968, finalement attribués à Mexico et que bien évidemment, elle possède un grand bassin aux normes olympiques apprécié des nageurs compétiteurs...

 Il ne reste plus à la nouvelle équipe chargée du projet qu'à se jeter à l'eau...

Publiée le 08 mars 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT