Produits & Services
La nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatifFournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en expressAccompagnement, transports individualisés des personnes âgéesTransports individualisés, navettes, accompagnement au bras des personnes âgéesPour un séminaire nature, team building de plein air - à 10' de LyonPour un séminaire en pleine nature : L’atol' du Grand Parc Miribel JonageAssurances prêts immobilier pour chef d’entreprise emprunteurProposer au chef d'entreprise emprunteur les meilleures assurances de prêt immobilierFournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère permet aux personnes âgées de rester autonomesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PME

Quand resurgit la déconfiture d'Erai qui pourrait coûter 10 millions d'euros à la Région...

Souvenez-vous, en 2015, bien embarrassés, les élus rhônalpins menés par Jean-Jack Queyranne, alors président n'avaient pu effectuer un dernier effort financier pour boucler le dossier Erai qui affichait un gros déficit. De ce fait la liquidation qui est survenue ensuite va peut-être condamner la collectivité régionale, désormais dirigée par Laurent Wauquiez, à verser une indemnité record !

Quand resurgit la déconfiture d'Erai qui pourrait coûter 10 millions d'euros à la Région...Daniel Gouffé qui était président d'Erai à l'heure de la liquidation judiciaire en juin 2015.

Le problème est que les dettes d'Erai n'ont pas vraiment été épongées. C'est bien pour cette raison que le liquidateur judiciaire d'Erai, réclame très précisément 10 465 000 euros à la Région, comme à l'ancien président d'Erai, Daniel Gouffé.

C'est le 26 juin que ce dossier sera jugé devant le tribunal de grande instance de Lyon.

 Ce recours se base sur de nombreux et lourds griefs : “investissements inadaptés ou excessifs”, “exploitation déficitaire au moyen d’une trésorerie artificielle” ou encore “opérations étrangères à l’objet social”...

« Passif colossal »

Au cœur de l’affaire, les “lourdes fautes de gestion” justifieraient le montant demandé. En particulier la décision “brutale” de la Région, à laquelle le liquidateur judiciaire reproche d’avoir “sonné le glas d’Erai en dépit du passif colossal accumulé et une conscience pleine et entière du préjudice pour les créanciers de l’association”, selon les déclarations faites à notre confrère Lyon-Capitale.

 En cas de condamnation par les juges du TGI, c'est bien la Région qui devrait alors régler la facture.

Souvenez-vous. Le sort d'Erai (Entreprise Rhône-Alpes International), qui était alors le bras armé de Rhône-Alpes à l'international, avait été scellé il y a très précisément trois ans, en juin 2015 par une liquidation judiciaire et 210 suppressions d'emplois en France et à l'étranger.

Un dossier qui était devenu très politique puisque la droite, le FN, avec le renfort des Verts avaient refusé leur aide       

Et pour cause : depuis le 6 mars 2018, l'association créée en 1987 par Alain Mérieux était privée des subsides régionaux, après le refus d'une majorité d'élus de voter une subvention de 4,7 millions d'euros.

En liquidation judiciaire le 30 juin 2015

Erai est alors en situation de cessation de paiement.Un ultime plan de sauvetage concocté par l'exécutif régional présidé par le socialiste Jean-Jack Queyranne avait échoué le 18 mai. Comme deux mois plus tôt, l'exécutif régional s'est heurté à une alliance FN-Droite-EELV.

A six mois alors du scrutin des élections régionales pour lesquelles les Républicains et les écologistes nourrissaient de sérieuses ambitions, l'exécutif de Rhône-Alpes avait crié à la manœuvre politicienne mais n'avait rien pu faire. Erai est ainsi mis en liquidation judiciaire le 30 juin 2015.

Il est vrai que depuis le début du mandat, la Région avait mis plus de 40 millions d'euros dans Erai en subventions ordinaires, exceptionnelles et autres avances remboursables.


En 2014, le résultat net de -4,6 millions d'euros était ainsi fortement alourdi par les créances des filiales à la maison-mère, son endettement étant estimé officiellement à 5,55 millions d'euros.

Si la Région est condamnée à payer par le TGI ces lourdes indemnités, cela rendrait dans une certaine mesure, a posteriori juridiquement pertinent le plan de sauvetage qui avait été initié par l'ancienne majorité...

Publiée le 16 juin 2018 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 16 juin 2018
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT