Dernières infos

Région Auvergne Rhône-Alpes : sale temps pour les associations

Médiacités Lyon

Depuis l’élection de Laurent Wauquiez fin 2015, la région Auvergne Rhône-Alpes s'est massivement désengagée du secteur associatif – soit des millions d’euros de subventions en moins. Une stratégie qui permet à la collectivité de faire des économies mais qui se traduit par un recul des services publics et des centaines de licenciements.

Région Auvergne Rhône-Alpes : sale temps pour les associations

En partenariat avec Médiacités, lyon-entreprises vous propose un des articles d'investigation de la semaine de ce nouveau média numérique lyonnais 

Suppression des agences satellites », « diminution des subventions aux associations », « faire sauter les structures intermédiaires » : tout ou presque se trouve dans le compte-rendu du séminaire du 4 avril 2016. Au cours de cette réunion, Laurent Wauquiez, alors tout nouveau président de la région Auvergne Rhône-Alpes, et le mystérieux Ange Sitbon, spécialiste de la carte électorale des Républicains, annonçaient aux élus de la majorité le menu des cinq années de mandat à venir.

A l’époque, les 150 000 associations du territoire ignoraient encore à quelle sauce elles allaient être mangées. Elles ont depuis été fixées… Les coupes drastiques et brutales du conseil régional dans leurs subventions ont liquidé plusieurs d’entre elles, comme le Centre d’information pour les droits des femmes en Isère ou l’agence culturelle auvergnate Le Transfo. Et si les autres arrivent à survivre, c’est souvent au prix de licenciements conséquents.

Pour lire la suite cliquez sur ce lien

Découvrez Médiacités
Publiée le 19 juin 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

économies[ 20/06/17 ]
On oublie souvent que quand les Régions, Mairies...arrosent les associations en tous genres, ce sont les contribuables qui payent.
Alors, oui, je préfère que chacun se serre la ceinture et que la Région n'augment pas les impôts. C'est tout de même mieux non ?


HAUT