Seb cinq fois milliardaire avec un bénéfice net en hausse de 26 %

Pour la première fois de son histoire, le chiffre d'affaires du leader mondial du petit électroménager a atteint en 2016, les cinq milliards d'euros. Dans le même temps, la société dirigée par Thierry de la Tour d'Artaise annonce le transfert de l'équipe Marketing et Recherche de l'électrique culinaire de Selongey en Bourgogne avec celles du « Soin de la maison et de la personne » sur le site d'Ecully dans l'ouest lyonnais où se situe son siège.

Seb cinq fois milliardaire avec un bénéfice net en hausse de 26 %Thierry de la Tour d'Artaise (Photo Seb)

En 2016, Seb, le leader mondial du petit électroménager, basé dans la région lyonnaise a mis les petits plats dans les grands.

 Pour la première fois de son histoire, son chiffre d'affaires a dépassé les 5 milliards d'euros. Et ce, grâce à une hausse de 6 % de ses ventes à taux et périmètre constant.

 Dans le même temps, le résultat opérationnel courant bondissait de 18 % à 505 millions d'euros.

 Quant au résultat net, il affiche une hausse pour le moins confortable : + 26 % à 259 millions d'euros.

 Un nouveau bond est annoncé. Cette année, la barre des 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires va être franchie-elle l'est d'ailleurs déjà- avec l'intégration au 1er janvier, dans les comptes de la dernière acquisition en date, du lourd : celle de l'Allemand WMF qui pèse 1,1 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Il s'agit du leader mondial des machines à café professionnelle, rien de moins.

 Outre l'effet sur le chiffre d'affaires, ce rachat va faire passer l'Allemagne du 4ème au 3ème rang des marchés de Seb, derrière la Chine et la France.

 Le groupe compte désormais 40 usines dans le monde

 S'y rajoutent onze nouvelles usines dont cinq en Allemagne, deux en Chine, une au Vietnam, une en République Tchèque, une autre en Suisse et un atelier en Inde. Ce qui porte désormais à 40 le nombre d'usines possédées par Seb dans le monde !

 Enfin, suite à ce rachat, Seb entend se développer aussi sur le marché des machines à café pour le grand public.

 Rapatriement à Ecully

 Autre confirmation faite lors de la présentation des résultats 2016 : le leader mondial du petit électroménager va rapatrier l'unité marketing et recherche Electrique Culinaire sur le campus d'Ecully, où se trouve son siège social.

 Ce plan de sauvegarde de l'emploi qui entre dans le cadre de la réorganisation du groupe porte sur 81 postes, sur les 480 salariés du site, qui produisent des autocuiseurs.

 Le groupe explique cette décision : "Ce projet s'inscrit dans la continuité de la nouvelle organisation du groupe engagée avec la création en août 2015 de la Direction Produits et Innovation. Il vise à créer un Pôle Mondial d'Innovation de l'Activité Petit Electro-Ménager (PEM) qui réunira sur un même site les intervenants de la chaine d'Innovation, en l'occurrence, Recherche et Marketing , du PEM."

 L’objectif de cette réorganisation est d’accélérer le développement et le lancement des nouveaux produits électriques.

 L'installation des équipes se fera progressivement à partir de l’été 2017.

 Dernière annonce, enfin, accueillie favorablement, on l'imagine, par les actionnaires : « compte tenu des excellentes performances du Groupe en 2016, le Conseil d’Administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale du 11 mai prochain de distribuer, au titre de l’exercice 2016, un dividende de 1,72 euros par action, en croissance de 11,7 %. »

 L'action Seb en hausse de 45 % en un an

 Pour les actionnaires détenteurs d’actions depuis plus de deux ans, ce dividende sera majoré d’une prime de fidélité de 10 % portant le dividende à 1,89 euros.

 Le titre qui cède 3,50 % depuis le début de l'année 2017, gagne tout-de-même 45 % sur un an et a plus que doublé en trois ans (110 %). Une belle performance pour une société industrielle qui compte rappelons-le, pas moins de onze usines en France dont une à Rumilly en Haute-Savoie qui emploie 1 750 salariés et constitue un beau contre-exemple de la désindustrialisation en conservant des effectifs constants...

Publiée le 06 mars 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT