Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

OLYMPIQUE LYONNAIS

Grâce à Adidas, l'OL veut relancer la vente de produits dérivés qui a fortement chuté

La vente de produits de la marque OL a chuté l'année dernière de 27,7 % à 27,8 millions d'euros. En signant avec la marque aux trois bandes l'un des plus gros contrats de partenariat de son histoire, l'OL veut relancer ces ventes qui ont pesé sur ses résultats 2009. Les estimations de ventes de maillots siglés Adidas et OL oscillent entre 350 000, voire même 500 000, comme au Bayern !

Grâce à Adidas, l'OL veut relancer la vente de produits dérivés qui a fortement chuté

Après l'Olympique de Marseille, l'Olympique Lyonnais ! La marque allemande Adidas qui remplace Umbro a encore gagné en visibilité en France an signant un des plus importants contrats de partenariat signé avec le club dirigé par Jean-Michel Aulas ; et ce, pour une durée de dix ans. La marque aux trois bandes devient l'équimentier sportif exclusif du club lyonnais. Juteux : en fonction des aléas sportifs, les revenus bruts devraient osciller pour le club de 70 à 100 millions d'euros.

Jean-Michel Aulas parle de vendre de 350 000 à 400 000 maillots. Du côté d'Adidas on est encore plus optimiste évoquant le chiffre de 500 000, ce que vend le Bayern. Rien d'étonnant, les ventes de maillots à l'OM sont près du double de celles de l'OL. Adidas table pour arriver à ce chiffre sur sa puissance de distribution à l'échelle internationale.

En application de cet accord, l'OL recevra chaque saison sportive de la part d'Adidas un paiement minimum « au titre d'une prestation financière de base forfaitaire et de redevances portant sur les ventes de produits portant les marques Olympique Lyonnais et Adidas », précisent les deux partenaires. Suite à la glorieuse incertitude du sport, bien évidemment «  ce paiement pourra faire l'objet d'ajustements en fonction des ventes réalisés et des résultats de l'Olympique lyonnais dans les compétitions françaises et/ou européenne . »

Preuve de l'importance que le club accorde à ce partenariat, afin de présenter ce nouveau maillot, une grande fête rassemblant mardi 13 juillet près de 10 000 supporteurs s'est déroulée place Bellecour à Lyon, en présence d'un grand nombre de joueurs, avec écran géant à la clé.

Les partenariats et la publicité qui ont représenté 21,3 millions d'euros déjà en hausse en 2009, vont pouvoir être encore plus développés dès cette saison 2010/2011, avec donc Adidas, mais aussi Betclic (un contrat de 7 millions d'euros), société de paris en ligne, désormais autorisés et sa filiale « Everest Poker » et Groupama pour les plus importants.

Mais ce sont les produits de la marque qui ont le plus besoin d'être boostés. Lors de l'exercice 2009, il est vrai année de crise économique et suite à un changement de périmètre, ils ont représenté seulement 27,8 millions d'euros, soit une chute de 27,7 % !

L'annonce du partenariat avec Adidas a t-il eu un impact sur le cours de Bourse de l'OL, seul club français coté (avec Istres qui est au Marché Libre) ? Celui-ci n'est pas encore sensible dans la mesure où le cours se situe en retrait de 2 % par rapport au 1er janvier à 7,50 euros. Le titre reste à près de 60 % inférieur à son cours d'introduction et n'arrive pas à repartir de l'avant.

Jean-Michel Aulas table toujours sur son futur grand stade de Décines, OL Land, pour redresser son cours de Bourse, un projet auquel il croit toujours dur comme fer, malgré la conjonction d'oppositions. S'il se réalise, cet investissement, devrait apporter près de 100 millions de recettes supplémentaires au Club, sur un budget 2009 de 192 millions d'euros pour 5,2 millions de bénéfice net.

Il reste que les actionnaires-supporteurs ont dû se contenter ces trois dernières années d'un maigre dividende de 0,14 euro...



Photo : Désireux d'ancrer le nouveau maillot dans l'histoire lyonnaise, celui-ci est d'un beau rouge carmin et reprend dessin et couleur des soieries de la Renaissance.

Publiée le 19 juil. 2010 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 20 juil. 2010
Figure dans les rubriques
Sport, équipement sportif
OLYMPIQUE LYONNAIS
News
L'article du jour


HAUT