Toute l’actualité Lyon Entreprises

Très précisément le 16 décembre, un nouveau bateau rejoindra sur le Rhône et la Saône la flotte de Lyon City Boat. Baptisé ” Les Célestins”, ce quatrième bateau de la flotte rachetée il y a quelques mois par le groupe de Jean-Claude Lavorel sera, avec l’Hermès, le second dédié aux déjeuners et dîners-croisières fluviales. Avec une volonté gastronomique affichée…

Une vraie cuisine très bien équipée située au milieu du bateau,  un chef habitué aux contraintes de la navigation fluviale, aidé par une équipe de cinq personnes dont un chef pâtissier : avec « Les Célestins »,  qui s’apprête à naviguer, Lyon City Boat va monter en gamme.

Jean-Claude Lavorel, propriétaire, entre autres, du Marriott de la Cité internationale à Lyon et du château de Bagnols dans le Beaujolais, a racheté il y a quelques mois Lyon City Boat à ces deux créateurs, estimant que les synergies entre ce groupe dédié aux croisières fluviales et le sien étaient évidentes.

Elles le seront, d’autant plus avec ce nouveau bateau dont il n’est pas à l’origine de la commande, mais qui sera parfaitement en phase avec son groupe axé sur l’hôtellerie de luxe et la gastronomie…

Construit à Liège en Belgique, aménagé aux Pays-Bas, celui qui s’affiche déjà comme le vaisseau amiral de la flotte représente un investissement de 3 millions d’euros.

Des aménagements très contemporains

Il est vrai, comme on peut le constater  sur les photos ci-contre qu’il a fière allure ce bateau de cinquante mètres de long, ses aménagements très contemporains et ses larges baies vitrées  qui permettront aux convives de ne pas perdre  une miette des berges du Rhône et de la Saône.

En sus, sur le deuxième pont on y trouvera une grande terrasse, idéale pour l’accueil apéritif précédent le repas lorsque le temps le permettra.

La clientèle visée est certes celle des particuliers, mais aussi celle des entreprises.

Synergies

” A partir du Marriott, notamment, avec ce nouveau bateau et le reste de la flotte, nous allons pouvoir développer du réceptif “, explique Jean-Claude Lavorel. Une synergie d’autant plus évidente avec le Marriott de la Cité Internationale que le bateau « Les Célestins » et d’autres par ailleurs pourront s’amarrer au ponton situé face à cet hôtel quatre étoiles ; un ponton qui jusqu’à présent n’était presque jamais utilisé.

Côté cuisine, il y aura continuité. Jean Claude Lavorel a choisi Christophe Clerc, le chef en second de l’Hermès pour régner sur les pianos, à charge pour lui et son équipe de contenter les papilles des 280 convives que Les Célestins pourront  accueillir, en version optimale, midi et soir.

“Il a pour feuille de route de proposer une cuisine gastronomique issue de produits frais avec des plats conçus et cuisinés sur le bateau”, explique le propriétaire du groupe familial. Il précise : « Ce sera une cuisine traditionnelle, même si une grande liberté lui sera laissé pour qu’il puisse s’exprimer à plein. »

Avec cinq personnes pour assurer la restauration, « Les Célestins » compteront au total un équipage de près d’une quinzaine de personnes.

Des prix “raisonnables”

Pour démarrer « Les Célestins » joueront la carte de prix ” raisonnables” explique Jean-Claude Lavorel : menus à 49 et 59 euros ; avec pour démarrer,  une proposition choc à midi avec deux plats : à 39 euros.

Pour gérer ce nouveau bateau, le créateur du groupe Lavorel a fait appel à une spécialiste du tourisme fluvial, Delphine Depierre, qui a travaillé pendant de nombreuses années pour la filiale fluviale de Sodexo à Paris et a de ce fait développé une solide expérience.

Si cette nouvelle étape du développement de Lyon City Boat répond aux vœux de son promoteurs, Jean-Claude Lavorel ne cache pas qu’il a des goûts d’armateur et que d’autres vaisseaux pourraient bien venir renforcer sa flotte.

Il en est persuadé : ” Lorsqu’on observe le développement du tourisme fluvial à Paris, on se dit que subsiste encore à Lyon un très vaste potentiel de développement dans ce domaine…”