Toute l’actualité Lyon Entreprises

Actuellement dans le 6ème arrondissement de Lyon, l’Ecole qui forme actuellement des stylistes et des modélistes ouvrira ses portes l’année prochaines sur les pentes de la Croix Rousse. Elle s’installera au sein du Central Burdeau, un temps musée des télécommunications. Un investissement de 2 à 5 millions d’euros selon les choix architecturaux qui seront effectués. Pour l’Ecole, l’objectif est de développer une nouvelle formation au management de mode et de passer ses effectifs de 150 à 250 élèves. Pour la municipalité, il s’agit de créer un véritable pôle de créativité textile avec la pépinière Thiaffait proche, dédiée aux jeunes créateurs.

Les pentes de la Croix Rousse à Lyon vont pouvoir renouer encore plus avec ce qui a fait leur histoire : la créativité textile. L’Ecole Esmod vient de confirmer sa décision de quitter le 6ème arrondissement où elle est installée trop à l’étroit (sur 600 m2), pour occuper, les locaux beaucoup plus vastes (1 600 m2) du Central Burdeau où fut un temps installé le musée des télécommunications. Un accord a été signé le 11 janvier avec la Ville de Lyon pour une cession des locaux au prix de 1,5 million d’euros. Le compromis de vente devrait être paraphé d’ici la fin du mois de juin.

Esmod est un groupe qui compte vingt-deux écoles dans le monde entier dont cinq en France (outre Lyon, Bordeaux, Rennes Roubaix, Paris). Elle s’est installée à Lyon en 1991. Elle forme en trois ans aux métiers de stylistes et de modélistes dans un choix de sept spécialisations : de la mode masculine, en passant par la lingerie et les créations scéniques et la haute couture. Avec possibilité de poursuivre avec un « Master of Arts Créateur Couture ».

Pour Nathalie Perrin, maire du 1er arrondissement où sera installée Esmod, « cette installation va permettre aux pentes de retrouver son rôle de laboratoire et de créativité » avec la présence proche, rue Leynaud du PassageThiaffait (10 créateurs installés et quarante autres regroupés en association, « le Tube à essais ») et de l’Ecole de la Martinière, non loin de là, qui compte des formations en costume et design.

Pour aménager le nouveau local, l’Ecole a lancé un concours sur la base d’une consultation d’architectes sur esquisses. La cahier des charges est un projet axé développement durable avec beaucoup de verdure. L’analyse des cinq projet sera effectuée par un groupe de travail composé à la fois d’experts de la Ville de Lyon du Grand Lyon et de l’Architecte des Bâtiments de France pour être présenté aux élus.

Le dépôt de permis est programmé pour le 2ème semestre 2010 pour un démarrage des travaux dès la fin de cette année. L’objectif est que l’Ecole puisse ouvrir ses portes à la rentrée de 2011. Le coût de l’investissement selon l’option choisie sera de 3 à 5 millions d’euros.

L’Esmod qui compte actuellement 150 élèves provenant de 21 pays forme aux métiers de styliste et de modéliste. Selon son directeur, Alain Boix, elle veut profiter de son installation sur son nouveau site pour développer une formation en management de mode (fashion business) qui existe déjà à Paris. La spécialisation « accessoires » sera également décentralisée depuis Paris en synergie avec le Centre Technique du Cuir de Lyon. « Notre objectif est de passer de 150 à 250 élèves en trois ans », assure Alain Boix. Une opération qui créera au passage une vingtaine d’emplois.

Photo (DL) : Satoru Nino, Pdg d’Esmod International, groupe composé de 22 écoles à travers le monde, présent à Lyon le 14 avril pour mettre la dernière main avec Gérard Collomb, maire de Lyon, au projet de transfert.