Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les saisies d’immeubles, de véhicules ou de comptes bancaires sont en hausse de 73 %. En revanche, les cambriolages bondissent de 26,2 %. Parmi ceux-ci près de 14 % concernent les locaux industriels ou commerciaux.

A l’heure du bilan en matière de délinquance dans le Rhône, on observe un contraste saisissant.

 En matière de lutte contre l’économie souterraine dont le travail au noir, le bilan s’avère extrêmement positif. Les services ont inscrit comme priorité les saisies des avoirs criminels. Et ça marche !

 En 2012, 12,4 millions d’euros avaient été saisis par les services d’enquêtes au titre des avoirs criminels, tels qu’immeubles, titres, véhicules ou comptes bancaires.

 En 2013, avec la mise en place dans les services d’enquête d’unités spécialisées, 21,4 millions d’euros qui ont été saisis, ce qui représente une hausse de 73 %, soit 9 millions d’euros de plus !

 En revanche, le bilan est nettement moins bon en matière de cambriolages. Ils augmentent, en nombre de faits commis, de 26,2 % soit 15 085 faits en 2013. Soit encore 3 182 cambriolage supplémentaires par rapport à 2012 !

 13,9 % des cambriolage visent les locaux industriels ou commerciaux

 61,5 % des faits, toutes zones confondues, sont commis dans des résidences principales, 13,9 % dans des locaux industriels, commerciaux et financiers et 23,6 % dans d’autres lieux (garages, caves), les 0,9 % restants dans les résidences secondaires.

 Un tiers environ de ces faits, sont des tentatives avec cependant parfois des préjudices importants : portes ou fenêtres cassées, notamment.

 Près de la moitié (51 %) des cambriolage sont élucidés : un pourcentage qui n’influe pourtant pas encore sur l’évolution à la hausse du nombre de faits et ce, malgré quelques belles affaires résolues ces dernières semaines.

 La hausse est moindre pour les vols avec violence . Ils progressent en 2013 de 8,3 %, soit 4 041 faits. Une hausse de 311 faits par rapport à 2012.

 Principales cibles de ces vols commis sur la voie publique : ils concernent notamment les téléphones portables.

 Pour la Préfecture du Rhône, « ce phénomène des cambriolage ne pourra pas s’inverser sans une prise de conscience de tous (particuliers, commerçants et industriels) se traduisant par l’adoption de mesures concrètes de prévention (fermeture des portes et fenêtres en cas de longue absence, gestion des clefs, équipement en alarme) ainsi qu’une attention particulière aux comportements suspects qu’il convient de signaler sans délai au 17. »

Et d’assurer : « Le dispositif issu des voisins vigilants peut également contribuer à développer la participation de la population à travers une mobilisation citoyenne. C’est par le témoignage d’un particulier qu’une équipe de Géorgiens a pu être neutralisée à Lyon, au début du mois de janvier 2014… »