Toute l’actualité Lyon Entreprises

 Le Groupe compte également signer 500 contrats en alternance.

 En 2013, EDF Rhône-Alpes a embauché 903 personnes. Bis repetita en 2014.

 « Nous allons maintenir cette dynamique de recrutement particulièrement soutenue », affirme François Corteel, délégué régional d’EDF en Rhône-Alpes.

 La raison ? « Si nous recrutons, c’est pour former la relève de nombreux départs en retraite. Il s’agit aussi de faire face aux enjeux du Groupe EDF et aux besoins croissant d’électricité dans le monde », précise le responsable régional.

 Il faut savoir qu’outre la gestion pure du réseau et les centrales nucléaires, EDF Rhône-Alpes compte deux centres d’ingénierie de niveau mondial, le SEPTEN à Villeurbanne (700 personnes) et le Centre d’ingénierie hydraulique de Savoie-Technolac (630 salariés), gros consommateurs d’ingénieurs.

 Outre les 900 offres d’emplois en CDI ouverts cette année, EDF compte également signer 500 emplois en alternance en 2014. « DU CAP au Bac+5 et ce, dans les différentes filières du groupe : aussi bien dans les domaines techniques, que tertiaires ou commerciaux », précise François Corteel.

 A noter que 60 % des nouveaux embauchés seront de jeunes diplômés et que c’est la filière technique qui forme les plus gros bataillons d’embauchés : plus de 80 % des personnes recrutées sont issues des écoles d’ingénieurs et universités (Masters, licences, BTS ou DUT).

 Enfin, le champ offert aux candidats reste vaste : la quasi-totalité des métiers techniques d’EDF, soit 240 sont représentés en Rhône-Alpes.

Centre de préférences de confidentialité