Toute l’actualité Lyon Entreprises

caisse d'epargne rhône alpes

Le groupe CERA (Caisse d’Epargne Rhône Alpes) présentait vendredi dernier le bilan de son année 2019. De bons chiffres qui ont permis à la banque d’embrayer sur l’année 2020 plus difficile qui s’annonce avec la crise du Covid-19. La CERA s’estime néanmoins suffisamment prête à pouvoir aider ses clients, entreprises comme particuliers.

La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes en bonne santé

La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes (CERA) ne connaît visiblement pas la crise. Vendredi, la banque rhônalpine présentait le bilan de ses résultats commerciaux pour 2019. “Autant cette année 2020 est compliquée, autant 2019 représente une belle année”, a tenu à contraster en préambule Michel Manent, président du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la CERA.

Le groupe dont le capital est détenu à 100 % par ses 500 000 clients sociétaires, compte aujourd’hui 1,6 millions de clients. Soit un cinquième de la population d’implantation de la banque (Rhône, Isère, Ain, Savoie et Haute-savoie). La progression des encours de crédits de la banque coopérative a atteint 27 milliards d’euros fin 2019. Une progression par rapport à 2018.

Caisse d'Epargne Rhône-Alpes
Alain Denizot (Président du Directoire) et Michel Manent (Président du Conseil d’Orientation et de Surveillance) ©Dossier de presse

La CERA a d’ailleurs engagé plus de 6 milliards d’euros en 2019 dans le financement de l’économie sur son territoire. “Il faut noter qu’en 2019 nous étions face à une activité économique intermédiaire”, a précisé Alain Denizot, président du Directoire. “Nous avons eu des taux d’intérêt très bas, une politique monétaire européenne assouplie à l’été 2019”, a-t-il poursuivi. “Cela met en perspective de façon positive le fait que nous ayons fait une très belle année”, a-t-il conclu.

Côté immobilier aussi, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes fait fort. La banque qui compte 3000 salariés a produit 3,3 milliards d’euros de crédits nouveaux. Une année record pour le groupe.

Un accompagnement des professionnels important

Sur les marchés professionnels, la CERA a apporté 2,4 milliards d’euros de nouveaux financements. “Ce n’est pas notre marché principal historiquement”, a concédé Alain Denizot. Ce qui n’a pas empêché la CERA d’attirer 280 nouveaux clients entreprises en 2019.

Aujourd’hui, elles sont 2 750 à compter parmi les clients dans la Région. Des entreprises, mais aussi des professionnels de l’immobilier, de l’économie sociale et solidaire, de la santé, de la Montagne, du logement social ou encore du secteur public territorial.

La carte des filiales et agences de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes.

“Pour illustrer cette conquête de clients nous avons accompagné des pépites régionales de l’industrie, de l’enseignement supérieur ou de l’immobilier”, a souligné Alain Denizot. On peut citer entre autres les réorganisations capitalistiques de Clayens NP et ECM Technologies. La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes a aussi accompagné le nouveau campus lyonnais de l’EM Lyon et la clinique de Belledonne. “Nous sommes aussi très fiers d’avoir remporté l’appel d’offres du SYTRAL pour équiper les transports publics français en paiement sans contact”, a-t-il développé.

Armée face à la crise, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes veut jouer les premiers rôles

Avec un Produit Net Bancaire de 692,4 millions d’euros (légèrement en-dessous des 702 millions de 2018), un résultat brut d’exploitation à 265,7 millions, un portefeuille de clients et de crédits et de qualité permettant un niveau de risque faible et des capitaux propres renforcés à plus de 3,5 milliards d’euros, la CERA a les armes.

Les armes pour faire face à la crise générée par le coronavirus et le confinement. “Nous avons tous les atouts pour permettre d’accompagner nos clients”, a insisté Alain Denizot. La CERA maintient actuellement 95 % de ses agences ouvertes. “Notre réseau commercial répond aussi présent”, a tenu à appuyer Alain Denizot. Une accessibilité aux services de la banque élevée que cette dernière compte préserver.

Pour ce qui est des crédits des clients de la banque, la CERA assure “examiner au cas par cas pour prendre des mesures d’ajustement”. Les entreprises, elles, peuvent compter sur le soutien de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes.  “Nous avons reporté les échéances de crédit à 6 mois pour les premiers clients concernés”, a mis en avant Alain Denizot. Des clients qui ont été les acteurs du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie.

Vendredi dernier, la banque estimait à 12 350 le nombre de prêts reportés pour plus de 1 milliard 300 millions d’euros de crédit. La CERA a aussi développé des dispositifs complémentaires d’autorisations de découverts pour permettre aux entreprises de survivre sans chiffre d’affaires. A noter que le groupe a débloqué 50 millions d’euros de trésorerie pour permettre aux hôpitaux de subvenir aux achats de matériel.

Enfin, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes a aussi activé son volet solidarité. “Nous avons décidé en dehors de notre mécénat habituel de débloquer 500 000 euros”, a révélé Michel Manent. “Ils vont nous permette de satisfaire des besoins d’achat pour les établissements médicaux et la recherche face au Covid-19”, a-t-il conclu.