Toute l’actualité Lyon Entreprises

Si le cru Michelin 2019 n’a jamais connu autant de promus au niveau national (75 au total cette année et un nombre record de cheffes), on n’en trouve qu’un seul à Lyon, même si on en comptabilise un peu plus dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La gastronomie lyonnaise perd ainsi plus d’étoiles qu’elle n’en gagne

Un seul promu que l’on n’attendait pas, gagne son premier macaron : « La Sommelière », un micro-bistrot situé au coeur du Vieux Lyon, niché entre le Parc des Hauteurs et les quais de Saône, rue Mourguet. situé dans le 5ème arrondissement de Lyon.

La « Sommelière », tel est son nom, car sa créatrice et propriétaire, une Japonaise, Shoko Hasegawa est effectivement sommelière : elle a notamment travaillé avec le « flying sommelier », Georges Dos Santos d’Antic Wine à Saint-Jean.

Son chef de cuisine est depuis 2017, lui aussi d’origine japonaise, Takafumi Kikuchi.

Leur cuisine inspirée a tapé dans l’œil et le palais des inspecteurs du Guide Rouge.

En revanche Pierre Orsi perd son étoile, de même que « La Maison Clovis ».

Et comme la rumeur l’annonçait depuis dimanche après-midi, Guy Lassausaie à Chasselay dans le Rhône voit de son côté s’envoler une de ses deux étoiles.

Un bilan parfaitement négatif

L’autre perte régionale avait été annoncée depuis quelques jours comme pour en atténuer le choc : Marc Veyrat quitte le firmament des trois étoiles pour n’en afficher plus que deux.

L’autre rumeur qui voyait Matthieu Viannay (La Mère Brazier, rue Royale sur les Pentes de la Croix Rousse) offrir trois étoiles à Lyon intra-muros n’a pas été confirmée par les faits.

La gastronomie lyonnaise n’en sort pas grandie : le bilan est donc parfaitement négatif. Et vous l’aurez noté : pas une seule cheffe ne pointe le bout de son nez étoilé dans le Rhône.

Ils décrochent une première étoile :

  • La Sommelière (Lyon)

  • Ursus (Tignes)

  • La Source (Saint-Galmier)

  • Prima (Megève)

  • L’Ostal (Clermont-Ferrand)

  • Sarkara (Courchevel)

Aucun nouveau deux étoiles à Lyon et dans la région.

Nouveau trois étoiles :

  • Laurent Petit du Clos des Sens à Annecy-Le-Vieux

Ils perdent des étoiles :

  • Pierre Orsi perd son unique étoile, tout comme la maison Clovis

  • Guy Lassausaie perd sa deuxième étoile et n’en a plus qu’une seule

  • Marc Veyrat perd sa troisième étoile et n’en plus que deux

Et malgré son décès il y a un an, Bocuse à Collonges, comme on s’y attendait, garde vaille que vaille ses trois étoiles, manifestement gravées dans le marbre.

Tous les restaurants étoilés lyonnais en 2019

Trois étoiles

  • Bocuse

Deux étoiles

  • Mère Brazier
  • Le Neuvième Art
  • Takao Takano

Une étoile

  • La Sommelière (nouveau)
  • Guy Lassausaie
  • Au 14 Février
  • Auberge de l’Ile Barbe
  • Le Gourmet de Sèze
  • Jérémy Galvan
  • Les Loges
  • Miraflores
  • Le Passe Temps
  • Prairial
  • Les Terrasses de Lyon
  • Les Trois Dômes
  • Têtedoie
  • La Rotonde

Centre de préférences de confidentialité