Toute l’actualité Lyon Entreprises

Guillaume et Romain Luyat, les deux pâtissiers lyonnais qui se développent à la vitesse de l’éclair

L’idée de départ apparaissait improbable : créer une pâtisserie fondée sur une seule friandise : l’éclair, mais déclinée à l’infini. Eh bien, ça marche ! Si bien qu’après avoir testé avec succès leur concept à “la Commune”, fin 2018 et ouvert leur première boutique en décembre 2019, ils s’apprêtent à en ouvrir deux autres à Lyon dont une à la Part-Dieu…

Les jeux de mots autour de l’éclair sont nombreux. Ils ont ainsi choisi de se dénommer “ les Éclaireurs Pâtissiers”.

Guillaume et Romain Luyat, les deux frères de respectivement 35 et 33 ans qui en sont à l’origine s’amusent à développer des recettes d’éclairs créatives et uniques en leur genre, loin du traditionnel, basique et classique éclair au chocolat.

Romain est le pâtissier de l’équipe, passé d’abord par Grenoble où il a effectué sa formation pâtissière. Il a rejoint son frère Guillaume qui lui œuvrait dans un tout autre domaine : l’énergie. Guillaume prend ainsi en charge le développement, la communication, le marketing de l’entreprise.

Leur concept de mono-produit autour de l’éclair, unique non seulement à Lyon, mais aussi en France et qui a, à la fois le mérite de la simplicité, mais aussi de la créativité, fête cette année ses deux ans d’existence.

Deux nouveaux éclairs viennent ainsi chaque mois compléter la collection qui s’élargit progressivement.

Ce mois-ce, l’éclair salé est à base de potimarron, relevé de fromage frais et de pousses d’oseille sanguine.

L’éclair sucré du mois est, lui, à la châtaigne, relevé notamment de brisures de marrons glacés.

Quand à l’éclair au chocolat, l’ancêtre, baptisé chez ces pâtissiers, “Grand classique”, il est rehaussée de craquelin au cacao et constitué de cacao Valrhona à 66 %…

Un concept initié à “la Commune”

A l’origine, ils ont initié et développé leur concept dans le premier food-court lyonnais, en 2018, “La Commune” dans le quartier de Gerland à Lyon. Un lieu qui propose des espaces de restauration à louer aux jeunes (ou moins jeunes) créateurs de nouveaux concepts. “Un vrai succès qui s’est révélé immédiat : c’est ce qui nous a donné rapidement de la visibilité”, se remémore Guiillaume.

Le succès rencontré à cette occasion les a amené à ouvrir un an après, leur première boutique, rue Romarin, dans le 1er arrondissement de Lyon, en décembre 2019.

En son sein, chaque semaine les amateurs d’éclairs ont droit entre huit recettes sucrées et trois recettes salées, parmi les vingt-quatre parfums é par Romain Luyat, le chef pâtissier. Pendant la première vague de Covid, ils ont développé un service de livraisons.

Et actuellement, malgré l’acte 2 du confinement, ils persistent et signent en prévoyant d’ouvrir prochainement deux nouvelles boutiques.

La première va proposer ses éclairs de tous styles, rue de Brest, dans le 2ème arrondissement de Lyon. Elle devait ouvrir le 6 novembre. Du fait du confinement, l’ouverture a été reportée, “mais nous mettons dès maintenant en place un service de livraisons”, souligne Guillaume.

Autre créneau qu’entendent développer les “Pâtissiers Eclaireurs” : les entreprises. “Nous travaillons déjà avec une cinquantaine d’entreprises, pour leur fournir, lors d’événements ou d’anniversaires de sociétés, des pièces montées, des mini éclairs”, etc.”, décrit Guillaume Luyat.

Au pied du Crayon

La seconde boutique, programmée pour la fin de l’année va carrément s’installer au sein du centre commercial de la Part-Dieu qui va ainsi faire confiance à ces jeunes pâtissiers créatifs.

Leur boutique se posera au rez-de-chaussée, après le confinement ; une pâtisserie qui, expliquent les deux frères sera directement accessible via le nouvelle entrée ouest du centre commercial en pleine transformation et encore fermée, et ce, au pied du Crayon.

Sur une superficie de 55 mètres carrés, on pourra non seulement acheter des éclairs sucrés et salés de tous styles, mais aussi les déguster sur place, en compagnie de boissons.

Il s’agit donc bien d’une croissance à la vitesse de l’éclair, en à peine deux ans pour ces pâtissiers iconoclastes. Qui ne devrait pas s’arrêter là. Mais pour l’heure la priorité des deux frères est lyonnaise…

Surprenant la réussite rapide de concept mono-produit ? Pas si sûr si l’on sait qu’en fait, l’éclair a été créé en 1850 à Lyon. Il est né avec la douille utilisée en pâtisserie pour confectionner les choux. Un pâtissier lyonnais a alors eu l’idée de tracer un trait rectiligne avec la pâte à choux. L’éclair était né…

 

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail