Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le concept ? « Le luxe humble »… D’ici quelques semaines Lyon aura un nouveau fleuron hôtelier, l’InterContinental intégré au Grand Hôtel Dieu, décoré par Jean-Philippe Nuel : 109 chambres, 35 suites dont une présidentielle et un restaurant de 200 couverts, « L’Epona » ; ainsi qu’une grande salle de conférence accueillant 500 personnes.

Les réservations ont déjà été lancées : le nouvel InterContinental Lyon-Hôtel-Dieu ouvrira officiellement ses portes la première semaine de juin.

Il aura fallu pas moins de quatre années de travaux pour parachever cet établissement qui est partie prenante du Grand Hôtel-Dieu. L’ensemble est en passe d’être au complet : il ne manquera plus que la Cité de la Gastronomie.

 Le nouvel établissement en imposera d’abord par sa taille : il est immense : 13 237 mètres carrés.

 Composé de 144 chambres et suites, d’un restaurant avec terrasse extérieure, d’un bar et d’un vaste centre de conférences de 1 325 m2, l’InterContinental Lyon-Hôtel-Dieu, telle est sa dénomination précise a l’ambition explique le groupe IHG qui porte le projet « de devenir la nouvelle référence lyonnaise du luxe pour la clientèle de loisirs, comme d’affaires. »

 Au 1er étage juste au-dessus, se situera l’immense coupole du Grand Dôme qui affiche 32 mètres de hauteur sous plafond. Il devrait constituer le centre névralgique de l’hôtel, en accueillant un très grand bar, « Le Dôme », destiné sans doute à devenir le point de rendez-vous des Lyonnais comme des clients de l’établissement.

 C’est le décorateur Jean-Philippe Nuel, un spécialiste du design des hôtels de prestige qui était à la manœuvre.

Le luxe « humble »

 Il a imaginé « un concept décoratif à la fois monacal et précieux, mettant en lumière le contraste originel du bâtiment, entre la sobriété de cet ancien hôpital et l’éclatante richesse de son architecture extérieure. »

 Pour désigner son hôtel, son décorateur utilise l’oxymore de « luxe humble ». « Conforme à la fois au passé de ce bâtiment unique et aux nouvelles attentes des voyageurs de ce début du 21ème siècle », précise-t-il.

 Ainsi, on retrouvera ce parti-pris dans la décoration du Grand Dôme : le choix des tissus y feront dialoguer le dépouillement et le luxe des soieries lyonnaises signées de la Maison Verel de Belval.

 Le même esprit habitera les autres parties publiques et les chambres.

 Les 109 chambres et 35 suites de l’InterContinental Lyon-Hôtel-Dieu sont réparties sur les trois étages du bâtiment.

 La moitié offrira une vue sur le Rhône, les autres sur Fourvière ou le Grand Hôtel-Dieu et ses cours intérieures arborées.

 Les suites duplex auxquelles on accédera par le niveau supérieur, seront, elles, dotées d’immenses fenêtres s’étirant verticalement sur toute la hauteur de plafond. « Le choix de réaliser des chambres sur deux niveaux est justifié par la volonté de rester conforme aux volumes des salles d’origine, en évitant de diviser en deux les fenêtres de la façade principale », explique le groupe IHG.

 Quant à l’unique suite présidentielle, couleur rose poudré et aux élégants motifs floraux, elle sera tout bonnement la plus grande de Lyon.

L’Epona dirigé par Mathieu Charrois : 200 couverts

 On connaît désormais le nom du restaurant qui sera situé au rez-de-chaussée : « Épona », du nom d’une déesse de la mythologie celtique gauloise, patronne des cavaliers et des voyages.

 Ce restaurant aura une capacité de 100 couverts à l’intérieur et de 100 couverts sur sa terrasse extérieure arborée située dans la Cour Saint-Louis de l’ancien Hôtel-Dieu.

 Aux côtés d’options internationales, le chef Mathieu Charrois y proposera des mets liés à la culture gastronomique de Lyon. Son plat signature ? La fameuse quenelle lyonnaise revisitée…

 A noter que cet hôtel sera doté d’un important centre de conférences d’une superficie 1 325 m2.

 Baptisé « L’Académie », il sera constitué de douze salles de réunions, dont une salle plénière de 433 m2 apte à accueillir 500 personnes.

 Et bien évidemment, l’hôtel disposera d’une salle de fitness ouverte 24 heures sur 24 qui proposera également des services de spa : salles de massage, hammam, sauna, et salles de pilates et de yoga…

 Pour prendre la direction de l’établissement, le groupe IHG a choisi une Hollandaise, Madelijn Vervoord qui a une bonne expérience en la matière : elle est l’ancienne directrice générale de l’InterContinental Marseille-Hôtel-Dieu.

 Elle a en effet mené à son terme un projet très similaire à celui de Lyon, qu’elle avait supervisé à Marseille : la transformation de l’Hôtel-Dieu historique de la capitale phocéenne en hôtel 5 étoiles.

 Elle chapeautera en fait les trois hôtels de la chaîne « InterContinental » de Marseille, Bordeaux et Lyon qui ont pour caractéristiques communes d’être abrités dans des édifices historiques phares de capitales régionales… De quoi susciter une émulation interne.. ?