Toute l’actualité Lyon Entreprises

VIP
La start-up lyonnaise IDMoving pédale dans “le monde d’après” en lançant le concept  de “vélo de fonction”…

Présente sur le marché lyonnais du vélo électrique d’entreprise depuis deux ans, la start-up Idmoving qui ne propose que des marques françaises innove cette année avec une offre de vélos de fonction. Et dans la période actuelle, elle dispose d’un solide argumentaire…

Une BMW ou une Mercedes de fonction, oui, de préférence électriques, certes ; mais des vélos de fonction, l’idée n’aurait traversé la tête de personne il y a quelques années.

Surfant sur la crise épidémique, mais aussi climatique, une start-up lyonnaise, ID Moving, se plaçant dans le “monde d’après” vient de proposer ce concept.

Le principe de la voiture de fonction

Une proposition née “d’une prise de conscience relayée par les entreprises de l’Hexagone, qui déclinent peu à peu des solutions de vélos partagés à leurs collaborateurs.”

Pour Jean-Baptiste Clavel, directeur général d’IDMoving et tout nouvel associé, le potentiel de développement du vélo de fonction est complémentaire de celui du vélo partagé.

Le modèle imaginé par l’entreprise lyonnaise repose sur un contrat de location longue durée, allant de un à trois ans, tout en reprenant le principe de la voiture de fonction.

Le vélo de fonction est attribué individuellement et nominativement à un salarié, qui peut en disposer pour ses trajets domicile/travail, mais aussi pour ses déplacements personnels et ses loisirs.

Des contrats pouvant porter sur des centaines de vélos

L’assurance du vélo et sa maintenance sont comprises dans le contrat, afin de libérer l’entreprise et ses collaborateurs de toute contrainte en cas d’aléa.

Par nature exclusivement réservée à une clientèle professionnelle, la nouvelle solution proposée par IDMoving vise en priorité les entreprises, les artisans, les acteurs du tourisme, voire les indépendants, avec des contrat pouvant porter sur des flottes de une à plusieurs centaines de vélos.

Argumentaire financier

Pour convaincre les entreprises, la start-up ne manque pas, il faut le dire d’arguments.

Le premier argument des créateurs d’IDMoving est qu’à Lyon, “ les automobilistes passent chaque année, en moyenne, 134 heures dans les bouchons, alors qu’un trajet domicile/travail sur deux totalise moins de 15 kilomètres (*)”

De même, ajoute IDMoving, “ l’entreprise pour ses vélos de fonction bénéficie d’avantages fiscaux, avec notamment une réduction sur l’Impôt sur les sociétés  à hauteur de 25 %  des dépenses liées à la mise en place d’une flotte de vélos.”

Enfin, “ le financement des vélos de fonction entre dans le cadre du forfait mobilité que les employeurs peuvent mettre en place depuis le 11 mai. D’un montant allant jusqu’à 400 euros, il est exonéré d’impôts et de cotisations sociales.”

Basée dans le quartier Saint-Jean, à Lyon, où elle dispose d’un espace de vente et de son atelier de réparation, IDMoving compte ouvrir des agences dans d’autres grandes métropoles, à partir de 2021, en s’appuyant sur des partenaires locaux et sur une implantation en cœur de ville.

Pour mener à bien ses ambitions, l’entreprise va faire appel au marché avant la fin de l’année, avec l’ambition de lever une première tranche d’au moins 1 million d’euros auprès d’investisseurs.

Détail de poids : l’entreprise assure proposer uniquement des marques françaises de vélo…

(*) (Source : Trafic Index de Tom Tom 2019)