Toute l’actualité Lyon Entreprises

VIP

Le club dirigé par Jean-Michel Aulas reconnaît que contrairement à ce qu’il avait prédit, il ne sera toujours pas à l’équilibre cette année. La taxe va lui coûter 6,5 M€. Il envisage « des cessions additionnelles de joueurs ».

La taxe de 75% sur les hauts revenus des footballeurs plombe les ambitions de l’Olympique Lyonnaise, reconnaît sa direction.

« Nous allons donc être à nouveau pénalisés dans nos objectifs d’amélioration de notre compétitivité et de nos performances sportives et économiques », se plaint cette même direction.

Celle-ci précise : « Cette taxe qui impactera les comptes 2013/2014 d’OL Groupe pour un montant de l’ordre de 6,5 millions d’euros, remet ainsi en cause notre objectif de retour à l’équilibre du résultat opérationnel courant pour l’exercice 2013/2014. »

Il est vrai que cet objectif reposait sur plusieurs hypothèses et glorieuse incertitude du sport aidant… : « il reposait sur les hypothèses suivantes : une présence en haut de tableau de Ligue 1, une bonne performance en Europa League, la réalisation du plan de cessions de joueurs renforcée par rapport au plan initial et l’absence d’impact éventuel de la taxe exceptionnelle de solidarité sur les hautes rémunérations (« taxe 75 % ») », rappelle le club.

Rappelons que cette taxe désormais assise sur le chiffre d’affaires et désormais validée par le conseil constitutionnel sera applicable sur les années civiles 2013 et 2014.

Au bilan, donc : « Compte tenu de l’adoption de cette taxe, OL Groupe ne maintient pas sa prévision sur le retour à l’équilibre de son résultat opérationnel courant dans le délai prévu. Son maintien impliquerait des ressources complémentaires qui ne peuvent être que difficilement obtenues compte tenu du contexte aléatoire et difficile sur le plan sportif et économique.

Cependant pour le futur, l’Olympique Lyonnais Groupe devra trouver des produits supplémentaires et devra céder des éléments d’actifs dont notamment des cessions additionnelles de joueur… »

L’effet Grand Stade ? Malgré tout, élément nouveau le cours de Bourse d’OL Groupe a gagné 6,50 % depuis trois mois, s’établissant à 2,14 euros, soit tout de même une décote de 75 % par rapport à son cours d’introduction.