Toute l’actualité Lyon Entreprises

Pourtant unique en Europe, Lyon Urban Trucks & Bus a été, parmi les quinze pôles de compétitivité de Rhône-Alpes, l’un de ceux ayant connu le plus de difficultés à trouver sa vitesse de croisière. Il faut parler au passé. Désormais Lyon Urban Trucks & Bus entend passer à la vitesse supérieure. Comptant désormais 115 membres dont 50 % de PME, il veut créer fin 2011, un centre d’essai unique en Europe, mettre au point un programme d’expérimentation de livraison écolo de marchandises dans les villes et susciter un Institut de formation, tout en menant de front cinq programmes de recherche…

« Nous voulons entrer dans une phase offensive ! » Le discours d’Eric Poyeton, président de Lyon Urban Trucks & Bus, en présentant sa stratégie d’avenir, illustre la volonté de ses membres de donner un coup d’accélérateur à ce pôle de compétitivité un peu long au démarrage. « La phase de structuration et de consolidation » est terminée, assure ce Directeur de la division produits chez Renault Trucks..

Bien décidé à devenir une référence mondiale en matière de recherche sur les transports innovants, le pôle de compétitivité lyonnais s’apprête à créer un centre d’essais grandeur nature unique en Europe.

Le projet le plus spectaculaire concerne en effet la création de la plateforme technologique Transpolis, une sorte de ville modulable, dédiée à l’étude des transports collectifs de biens et de personnes. Cette plate-forme accueillera des infrastructures de développement et d’expérimentation des systèmes de transport collectifs. Elle permettra de garantir leur étude et d’accueillir les prototypes pour assurer leur validation, ainsi que leur promotion commerciale.

Une plate-forme qui est assimilable à un campus dans lequel il y aura partage des moyens. Ce campus accueillera des équipes pluri-disciplinaires (groupes industriels concepteurs, fournisseurs et utilisateurs de solutions de transports, PME, organismes de recherche), afin de concevoir des solutions de transport.

Ce centre d’essai unique en Europe dont l’implantation est prévue fin 2011 sur le site de Fromentaux dans l’Ain, devrait constituer un outil exceptionnel aussi bien pour les scientifiques que pour les industriels. Coût estimé : 50 millions d’euros.

En parallèle, deux programmes démonstrateurs baptisés CityFret et Modulo-Sys viseront, pour l’un à développer de nouvelles solutions pour la livraison de marchandises en ville -le concept sera d’abord testé à Lyon- ; et pour l’autre à imaginer le bus modulaire des villes de demain.

Seul pôle de compétitivité européen centré sur les transports urbains de personnes et de marchandises, LUTB ambitionne de devenir une référence mondiale dans le domaine de la recherche sur les systèmes de transport innovants.

Les 115 membres du pôle mènent déjà de front cinq programmes de recherche et développement qui ont contribué à ce jour à la réalisation de 82 projets labellisés, pour un budget global de 246 millions d’euros. Huit projets sont terminés à ce jour.

Une réflexion a d’ailleurs été initiée afin de capitaliser cette expérience en créant un Institut de formation du transport collectif rassemblant des compétences de la recherche universitaire et privée : de Renault Trucks à Irisbus, à l’Académie de Lyon, en passant par l’Insa, Adia, l’Ecam ou le lycée Condorcet, etc. L’objectif ne manque pas d’ambition, là non plus : « devenir une référence européenne. »

Illustration : plate-forme inter-modale