Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les fortes ambitions de l’École des Mines de Saint-Etienne qui voit son avenir passer par l’industrie 4.0, mais aussi par Lyon

Le retour de l’industrie dans les radars économiques et notamment son renouveau grâce à l’industrie 4.0 ont tendance à doper les ambitions d’une école d’ingénieurs plutôt discrète jusqu’à présent : l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. Sa nouvelle stratégie passe désormais par le campus numérique régional de Charbonnières dans la banlieue lyonnaise, mais aussi par le développement de nouvelles usines-écoles, dans l’industrie du futur, mais aussi la Santé 4.0.

Pascal Ray, le directeur de de l’Ecole des Mines Saint-Étienne (*) pense avoir trouvé la bonne martingale pour assurer le développement de cette vénérable école d’ingénieurs stéphanoise.

« Notre stratégie de développement tournée vers l’Industrie du futur, qui consiste à accompagner les entreprises dans leurs transitions, porte ses fruits. Nous entendons poursuivre dans cette voie, en ouvrant de nouvelles Usines-Écoles, en créant de nouvelles formations, en nous engageant dans des chaires…”

Sa feuille de route est claire : “ Nous allons investir significativement dans la recherche et l’innovation liée à une technologie émergente : la fabrication additive WAAM, avec l’objectif d’être l’école pionnière et leader en France de cette technologie. ».

Un des principaux volets de cette stratégie consiste à créer des Usines-Écoles : des plateformes technologiques reproduisant grandeur nature des usines 4.0, physiques et virtuelles, destinées à accompagner les entreprises dans leur transformation numérique, sociétale et environnementale.

Ainsi l’Ecole des Mines de Saint-Etienne est avec des partenaires à l’origine de DIWII, située sur le Campus Région du numérique de Lyon : 800 m2 des espaces de tests pour aider les

entreprises industrielles à accélérer leurs transformations numérique, environnementale et organisationnelle : atelier flexible 4.0, prototypage, espace d’innovation collaborative, plateforme chaine numérique, atelier Lean connecté ; et encore avec l’opérateur téléphone, un “Orange 5 Lab”.

Trois mille visites à DIWII Charbonnières

Assurément un succès de curiosité : DIWII a déjà reçu 3 000 visites d’entreprises depuis sa création.

A côté de DIWII, d’autres plateformes et usines école ont été développées ou vont l’être : c’est le cas IT’M Factory, lancée en 2019 à Saint-Etienne en partenariat avec l’UIMM Loire pour accompagner les PME-TPE et ETI du département de la Loire vers l’Industrie du Futur.

Les entreprises ont accès à une usine numérique physique et virtuelle et sont formées au Digital Lean, aux nouvelles technologies IT, à la Place de l’Homme dans l’usine et à la Transition énergétique et écologique.

En 2023, IT’M Factory rejoindra l’Usine-École TWIN.

Implantée dans une ancienne usine de Peugeot réhabilitée, à quelques centaines de mètres du siège de l’Ecole à Saint-Etienne, cette plateforme, spécialisée notamment en fabrication additive, mettra à disposition des entreprises des équipements pour résoudre leurs problématiques d’organisation et de chaîne de production.

Mais ce n’est pas tout : TWIN accueillera également en 2023 la plateforme technologique FAB-WAAM spécialisée dans la fabrication additive.

Présente aussi sur son campus Georges Charpak Provence, près d’Aix, Mines Saint-Etienne y inaugurera en 2023 son ID-Fab.

Spécialisée dans les objets connectés et des interfaces sensitives, cette plateforme technologique mettra alors à disposition des entreprises 4 800 m2 d’équipements technologiques pour mettre au point des preuves de concept et des prototypes en IoT (l’Internet des objets).

Expertise en Santé du Futur

Outre l’industrie 4.0, l’Ecole des Mines de Saint-Etienne entend aussi se positionner sur la Santé 4.0.

Là encore, la plateforme DIWII située au sein du campus numérique de Charbonnières accueillera un bloc opératoire augmenté de chirurgie vasculaire. Cet espace accueillera les travaux de la Chaire BOPA (Bloc Opératoire Augmenté), lancée en 2020 dans le cadre d’un partenariat entre l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) et l’IMT, qui vise à mettre au point des technologies pour augmenter les sens, en l’occurrence, la vision, la parole et le toucher, des différents acteurs d’un bloc opératoire.

Il s’agit de former les ingénieurs qui inventeront “le bloc opératoire du futur”.

Troisième et dernier volet de la stratégie de l’école d’ingénieurs stéphanoise : la création, au sein du Campus Provence d’un espace dédié à l’innovation entrepreneuriale : “le Château Laurin”.

Installé dans une ancienne bastide provençale, rénovée et modernisée, ledit Château Laurin accueillera les jeunes entrepreneurs qui souhaitent créer une start-up pour les accompagner dans la maturation de leur technologie. Ce n’est donc pas à proprement dit un incubateur.

Enfin, comme toutes les grandes Ecoles, Mines Saint-Etienne vise la reconnaissance internationale.

Pour la 1ère fois en mars 2021, l’Ecole des Mines de Saint-Etienne a ainsi été notée par le classement international QS World University Ranking parmi les meilleures Universités et Grandes Écoles du monde en Sciences informatiques et systèmes d’information : pas encore dans les premiers rôles, bien sûr, mais dans la tranche 551-660.

De même, dans le World University Ranking du Times Higher Education (THE), l’école est classée dans le top 500 des universités mondiales, 4ème école d’ingénieurs en France, 1ère en AURA et en région Sud et 182ème mondiale pour ses relations avec l’Industrie.

De quoi conforter Pascal Ray dans sa stratégie 4.0…

(*) L’École des Mines de Saint-Etienne rassemble 2 300 élèves – dont 27 % d’étudiants internationaux sur deux campus : Saint-Etienne et Georges Charpak Provence, près d’Aix-en-Provence. Elle compte cinq centres de recherche et de formation, six chaires de recherche et de formation, quatre plateformes technologiques, 8 millions d’euros de recherche partenariale et 50 millions d’euros de budget.

11/02/2003 – SAINT-ETIENNE – LOIRE – FRANCE –
Ecole Nationale Superieure des Mines. –
Photo by Bruno AMSELLEM / KR Images Presse