Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les travaux d’un nouveau parking en silo de 2 000 places engagés à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry

Vu la rapidité de sa croissance, l’aéroport lyonnais qui compte déjà 14 000 places dispersées sur six parkings, a besoin de nouvelles places de stationnement à proximité des terminaux. D’où la construction engagés d’un nouveau parking aérien, cette fois, de six niveaux en lieu et place de l’actuel P3. Il sera doté de 2 700 panneaux solaires en toiture.

Un nouveau chantier est en cours à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry : il s’agit d’édifier un parking silo de 6 étages pour 2 000 places dont 20 pour véhicules électriques. Il a été conçu par Aba-Workshop.

Ce nouveau parking installé en lieu et place de l’ex-P3 de 300 places entre dans le cadre du nouveau programme d’investissements de l’aéroport.

L’objectif de ce futur parking aérien est de répondre à la croissance importante du trafic tout en garantissant aux passagers un parcours simple et fluide : il offre le grand avantage pour les passagers pressés d’être situé à proximité de l’actuel Terminal 1. Pas de navette à attendre, donc.

Un investissement de 21 millions d’euros

Ce parking en silo, au design qui se veut soigné, représente un investissement de 21 millions d’euros.
Se voulant exemplaire en terme de développement durable, la direction de l’aéroport a complété ce projet par une toiture composée de panneaux photovoltaïque d’une production photovoltaïque de 780 kW crête.

Un total de 2 700 panneaux surmontera le parking : l’énergie produite sera consommée à 100 % sur le parking, le surplus servant aux autres équipements de l’aéroport.

Pour ce faire, l’aéroport a engagé une démarche HQE Infrastructure TM (Haute Qualité Environnementale), accompagné d’une charte pour prendre en compte les enjeux environnementaux.

Un parking donc à énergie positive qui sera complété par la mise en place e’une système de guidage à la place évitant à l’automobiliste de perdre du temps.

Le groupement d’entreprises choisi pour ces travaux est mené par la société lyonnaise Fontanel qui est accompagnée de sociétés essentiellement rhônalpines, telles que Ega, Cap ingelec, Calasys, Iliade, et BIM perspective.

Ce parking destiné à répondre« à la croissance importante du trafic tout en garantissant aux passagers un parcours simple et fluide », accueillera ses premières voitures à la mi-2020.

Centre de préférences de confidentialité