Toute l’actualité Lyon Entreprises

Lyon/St Ex : Vinci obtient 31 millions d’euros d’indemnités du Sytral après la résiliation du contrat Rhônexpress

C’est un dossier sensible que lui avait laissé son prédécesseur : Bruno Bernard, président de la Métropole et du Sytral Bruno Bernard a trouvé un accord avec Vinci sur la laiison Rhôneexpresse, suite à la dénonciation du contrat par David Kimelfeld.

« Le Sytral versera 31,77 millions d’euros : 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 million d’euros à Transdev Rail Rhône », a précisé le syndicat mixte.

En pleine compagne électorale, David Kimelfeld avait mis en avant la nécessité de faire baisser les tarifs de la navette, aux prix particulièrement élevés si on les compare à ceux d’autres métropoles européennes.

Quelles conséquences pour les voyageurs, les tarifs vont-ils baisser ?

Eh bien, oui, mais pas pur tout le monde : après les salariés de l’aéroport, qui ont vu leurs tarifs diminuer de 50 % à la rentrée, les 12-25 ans et les usagers en possession d’un billet SNCF, qui se rendent ou reviennent de la gare de Saint-Ex, se verront proposer un billet à 10 euros contre 16,30 euros actuellement. Et un aller-retour à 19 euros au lieu de 28,30 euros.

Pour les autres, ceux qui utilisent la navette pour aller prendre un avion, les prix restent les mêmes qu’aujourd’hui…

Cette résiliation, qui a pris effet le 7 novembre dernier, va donc désormais amener le Sytral à gérer pour l’heure en direct Rhônexpress, au plus mauvais moment, il faut bien le reconnaître, avec un trafic qui a plongé, à l’aune de celui de l’aéroport…

Dans un deuxième temps, les élus du Sytral décideront ensuite du mode de gestion, afin de lancer une mise en concurrence.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail