Toute l’actualité Lyon Entreprises

Objectif, plus d’1 million de passagers :  Volotea ouvre une « base » et lance dix nouvelles destinations à Lyon-St Ex

Il existe un vrai phénomène Volotea à Lyon-Saint Exupéry. La compagnie des capitales régionales d’Europe a connu une croissance de …147 % entre 2018 et 2019. Et ça devrait perdurer avec dix nouvelles destinations qui vont être lancées en 2020 dont 4 jusqu’alors inexploitées. Son Pdg, Carlos Munoz se donne pour exemple une croissance lyonnaise  à la nantaise, une ville oû la compagnie ibérique a basé sept avions et transporte déjà 1,25 million de passagers !

Les compagnies low cost basées à Lyon-Saint Exupéry, à commencer par la plus importante, easy Jet, doivent-elles craindre la nouvelle venue, Volotea ? Sans doute.

Car cette compagnie mi-low cost/mi traditionnelle qui ne part pas du terminal low cost, mais du Terminal 2 à Lyon-Saint Exupéry est en train de connaître en Europe une croissance extrêmement rapide, plus rapide en tout cas que celle de ses consœurs.

Pour preuve, elle a vu son trafic croître en un an de 147 % à Saint-Exupéry, se payant le luxe de créer une base, c’est-à dire-de poser un avion, à l’année, sur le tarmac en l’occurrence un Airbus A319. Et ce, à partir du mois d’avril prochain.

Vingt-cinq emplois

Cet avion sera accompagné de la création de vingt-cinq emplois, ceux des équipages qui prendront l’air avec ce nouvel avion..

Ce qui permet à la compagnie ibérique crée par Carlos Munoz, de lancer au cours des six prochains mois, pas moins de dix nouvelles destinations, dont quatre qu’elle assure en exclusivité au départ de Lyon-Saint Exupéry : Bilbao en Espagne, Bari dans les Pouilles italiennes, l’île grecque de Santorin dans les Cyclades ; ainsi que Corfou ( la liste des dix destinations, ci-dessous : *).

310 000 sièges en 2020

Ce qui, avec 310 000 sièges désormais proposés en 2020, représente une offre une hausse de 142 %. ” Les huit premières lignes que nous avons créées ont été des succès avec des taux de remplissage de 93 % “, se félicite Carlos Munoz.

Il ne pouvait donc que continuer sur cette lancée.

Les choses pourraient désormais aller rondement pour Volotea à Lyon-Saint Exupéry dans la mesure où son créateur se donne pour exemple à imiter, l’aéroport de Nantes où Volotea a explosé son trafic, en y basant pas moins de sept avions pour proposer cette année un total de 1 245 000 sièges. La trajectoire de vol de la compagnie ibérique à Lyon est donc toute tracée…

« Nous avons énormément de potentiel à Lyon-Saint Exupéry pour assurer notre développement au cours des prochaines années : nous avons beaucoup de routes encore à créer », assure le Pdg de Volotea.

Et d’expliquer : « Nous essayons d’aller où les autres compagnies ne vont pas, notre stratégies est de relier les capitales régionales européennes entre elles, même si elles sont petites ; et ce, sans passer par les grands hubs comme Paris ou Francfort, par exemple… »

              Carlos Munoz, le Pdg de Volotea au côté de Tanguy Bertolus (Saint Exupéry)

Autre raison du succès de cette compagnie aérienne quelque peu atypique : elle se refuse de jouer uniquement la carte numérique pour les réservations et s’appuie sur les agences de voyages.

Si Volotea veut se tenir sur une ligne low-cost question prix, elle entend en effet ne pas dépendre uniquement des réservations en ligne, mais veut aussi travailler avec le réseau traditionnel des agences, ce qui est désormais rare dans le transport aérien. La vente de billets en agence représente ainsi 37 % du total de la billetterie de la compagnie.

Ne se considérant pas comme une compagnie low-cost Volotea part d’ailleurs du terminal 2 de Lyon-Saint Exupéry.

Et pour marquer l’annonce du lancement de ces dix nouvelles destinations, elle a proposé pendant 48 heures (du 21 au 23 novembre) des milliers de billets au tarif de…9 euros. Toutes taxes comprises…

(*) Les dix nouvelles destinations de Volotea :

. Venise, depuis 14 octobre 2019 avec 4 vols par semaine, soit un total de 26 600 sièges,
• Bilbao, dès le 6 avril 2020 – en exclusivité – les lundis et vendredis, soit un total de 16 200 sièges,
• Malaga, dès le 13 avril 2020 les lundis et vendredis, soit un total de 17 300 sièges,
• Bari, dès le 13 avril 2020 – en exclusivité – les lundis et jeudis, soit un total de 17 600 sièges,
• Athènes, dès le 13 avril 2020, les mercredis et samedis, soit un total de 17 600 sièges,
• Faro, dès le 13 avril 2020 les lundis et jeudis, soit un total de 18 000 sièges,
• Caen, dès le 6 avril 2020 les lundis et vendredis, soit un total de 18 000 sièges,
• Corfou, dès le 13 avril 2020 les dimanches (d’avril à juin) et les mardis et dimanches (de juillet et aout), soit un total de 11 400 sièges,
• Héraklion, dès le 13 avril 2020 avec les samedis, soit un total de 9 000 sièges,
• Santorin, dès le 20 avril 2020 – en exclusivité –les mercredis soit un total de 8 600 sièges.

Au total Volotea desservira 18 destinations en 2020 au départ de Lyon, ce qui en fait déjà la 3ème compagnie de St Ex en nombre d’aéroports desservis : Caen, Alicante, Athènes, Bari, Bilbao, Cagliari, Corfou, Dubrovnik, Faro, Héraklion, Malaga, Palma de Majorque, Palerme, Prague, Santorin, Split, Valence et Venise.