Toute l’actualité Lyon Entreprises

Bilan mi-parcours PulsalysPulsalys

Sophie Jullian, présidente de Pulsalys, a présenté ce jeudi 18 juin, le bilan de la SATT à mi-parcours pour l’année 2020. La société d’accélération du transfert de technologies Lyon Saint-Étienne illustre, chiffres à l’appui, la bonne dynamique engagée au service des établissements de recherche et des entreprises de son territoire avec un effort particulier  en direction des “deep tech” de la santé qui proposent des produits à partir d’innovations de rupture.

 

En présentant son bilan d’actions à mi-parcours pour l’année 2020, Pulsalys, incubateur et accélérateur Deep Tech de Lyon & Saint-Etienne, démontre la dynamique mise en place au service des établissements de recherche et des entreprises de son territoire. Grâce à ses bons résultats, Pulsalys prouve ainsi le rôle majeur qu’elle joue sur l’attractivité et l’impact socio-économique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Si bien que l’État lui a renouvelé sa confiance en lui accordant une nouvelle tranche de financement de 17 M€.

Nous sommes bien sur la trajectoire qui était attendue, c’est une trajectoire ambitieuse ” affirme Sophie Jullian, présidente de Pulsalys.

En effet, Pulsalys s’est fortement investi sur le volet des innovations Deep Tech. L’entreprise a fait de son nouveau credo ” de la recherche à la commercialisation”, l’une de ses priorités. C’est pour cette raison qu’elle souhaite aujourd’hui donner un coup de projecteur aux innovations issues des racines de la science, devenues aujourd’hui des start-ups « Deep Tech » dans ce secteur d’activité.

Bilan mi-parcours Pulsalys
Chiffres clés à mi-2020 Pulsalys. ©Capture écran e-conférence Pulsalys.

Construire les produits et services innovants de demain

Pulsalys construit et développe quotidiennement des start-ups à forte ambition technologique, nées des innovations des laboratoires de l’Université de Lyon. En outre, Pulsalys met également son savoir-faire spécifique Deep Tech au profit de jeunes entreprises existantes ou en devenir, incubées auprès de structures partenaires.

En 6 ans, depuis sa création, les innovations en santé représentent 40 % des 222 projets développés par PULSALYS à partir des innovations Deep Tech issues des laboratoires de l’Université de Lyon. Et un total de près de 10 M€ investis dans les projets et les startups de la santé, représentant plus de 40 % du volume d’investissement total de Pulsalys

Parmi ces 90 projets d’innovation Deep Tech Santé, près de la moitié s’inscrivent dans le champ des Biotechnologies/Pharma (thérapeutique, Vaccins). Environ 1/3 dans le champ de la E-santé (logiciels, plateformes SaaS, applications…). Le reste dans les Technologies Médicales (Dispositifs Médicaux, dispositifs implantables, médicaments de thérapie innovante). Une variété de technologies et d’applications qui traduisent la richesse et la créativité de la recherche du site, source d’innovations et de compétitivité pour les entreprises Santé du territoire.

Bilan mi-parcours Pulsalys

Biotech / Medtech / e-santé : 38 startups créées sur le territoire Lyon – Saint-Etienne en 6 ans

En 6 ans, pas moins de 38 startups ont été créées dans la santé, à partir des innovations de la recherche du site. Majoritairement implantées sur le territoire de Lyon et Saint-Etienne, ces start-up, créatrices d’emplois et de valeur, ont levé 47 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 1,3 millions d’euros, et créé à ce jour plus de 70 emplois.

Non seulement ces jeunes pousses poursuivent le développement des innovations Deep Tech du site vers le marché, mais encore, au-delà de leur contribution au dynamisme économique du territoire, deviennent une source de renouvellement et de croissance pour les grands groupes de la santé. Avec comme but primordial, apporter aux concitoyens des solutions aux enjeux sanitaires d’aujourd’hui et de demain, et de moderniser les pratiques de santé sur l’ensemble des volets thérapeutiques, diagnostic, prévention, mode de vie…

Bilan mi-parcours Pulsalys

Focus sur les 10 startups Santé créées depuis 2019

Depuis l’an passé, 10 startups ont été créées en 2019 et 2020. Elles représentent 2,8 M€ d’investissement de la part de PULSALYS. Ces jeunes enytreprises développent des médicaments (Gaoma Therapeutics, Mablink Bioscience, Vaxxel), des équipements médicaux (Hawkcell), des services de e-santé (Kurage, NewClin, Sibius), des médicaments de thérapie innovante (Healshape), des diagnostics et des services aux entreprises (Diagnoly, Gencovery). Et cela dans des champs médicaux aussi variés que le cancer, l’épilepsie, l’autisme, le handicap, mais dont le cœur d’activité repose sur une innovation 100 % Deep Tech ” made in Lyon – Saint-Etienne “.

Pourtant, selon l’intensité de leur ” cœur technologique ” , certaines mettront plusieurs années avant que leur produit n’arrive au chevet du patient. Alors que d’autres, dans la e-santé, notamment, atteindront plus vite leurs utilisateurs finaux. Des start-ups, portées par des entrepreneur(e)s talentueux, souvent issus du business, mais toujours en grande proximité avec les chercheurs à l’origine des découvertes qui deviendront les solutions de demain à des problématiques de santé non résolues.