Toute l’actualité Lyon Entreprises

Renault Trucks : dégringolade des ventes en 2020, malgré la bonne tenue de route de l’export

Rien d’étonnant pour une année particulièrement chahutée par la pandémie : le constructeur de poids-lourds Renault-Trucks très implanté à Lyon a vu ses ventes plonger en 2020 : – 24 %, soit 41 117 poids-lourds seulement immatriculés. Pour autant le constructeur n’a pas perdu de part de marché, tous ses concurrents étant à la même enseigne. Encourageant : il en a même grignoté un peu au cours de la crise.

Une situation alors totalement inédite. Il y a un an presque jour pour jour, le 18 mars 2020, au début du premier confinement, Renault Trucks fermait du jour au lendemain ses quatre usines françaises, pour ne les rouvrir que le 23 avril.

En revanche, parallèlement, il avait réussi à maintenir près de 90 % de son réseau de points de vente et de services ouvert dans le monde.

Rien d’étonnant donc, si suite à ce freinage brutal et un redémarrage à petite allure, avant une accélération sensible, les ventes du leader français du poids-lourd ont fortement chuté à l’heure du bilan de l’année 2020 : 41 117 véhicules vendus seulement, soit un recul de 24 %.

Ce marché très bousculé ne l’a pas été seulement au détriment de Renault Trucks, en termes de part de marché, du moins.

Dans une année 2020 marquée par un marché global des véhicules de plus de 6 tonnes en recul de -24,6 %, Renault Trucks a pu conservé sa place de leader en France une part de marché en hausse de 0,6 point, s’établissant à 28,3 %.

Toujours leader

Ainsi, sur le segment des véhicules de plus de 16 tonnes, Renault Trucks conforte sa position de force et affiche une progression de 0,6 pt de part de marché : elle s’établit à 28 %.

Le constructeur français enregistre une part de marché de 36,9 % sur les porteurs et de 21,2 % sur les tracteurs.

Concernant le marché des véhicules de 6,1 à 15,9 tonnes, avec une part de marché de 33,4 %, Renault Trucks cède en revanche 1,1 point.

Renault Trucks renforce sa position de leader et continue sa croissance sur le segment des véhicules destinés à la construction avec une part de marché de 30 %, en augmentation de 1,7 point.

Heureusement cette forte chute des ventes sur le marché intérieur ne s’est pas retrouvée à l’international qui s’est affiché à la hausse contre toute attente.

Renault Trucks y a enregistré l’année dernière une hausse de 16 % de ses volumes de facturation.

Une des principales raisons de cette bonne tenue de route de Renault Trucks à l’export tient d’abord à l’Algérie où le constructeur possède une usine d’assemblage : très précisément à Meftah.

Sur ce marché historique pour Renault Trucks, avec 1 100 camions facturés, le constructeur a vu ses ventes flamber de 80 % par rapport à 2019.

Ce qui lui a permis de conforter sa position de leader en Algérie avec 47,8 % de parts de marché sur les véhicules de plus de 16 tonnes. Plus que confortable !

Idem en Turquie, où sur un marché très dynamique, Renault Trucks a enregistré une très forte progression de ses volumes de facturation, en passant de 640 véhicules en 2019 à 1 061 en 2020 !

100 % de poids-lourds électriques en 2040

Cette situation économique chahutée n’empêche pas Renault Trucks de maintenir le cap concernant l’électrification de sa flotte.

Le constructeur s’est fixé comme objectif 10 % de véhicules électriques en 2025, puits 35 % en 2030. Avec pour but final de proposer, en 2040… 100 % de ses véhicules sans énergies fossiles.

Pour ce faire, depuis mars 2020, le fabricant de poids-lourds a démarré la production de série de sa deuxième génération de véhicules électriques, dans son usine de Blainville-sur-Orne.

Il commercialise d’ores et déjà «  la gamme électrique la plus large du marché », assure-t-il : Renault Trucks D Z.E., D Wide Z.E. et Master Z.E. Une gamme qui s’étend de 3,1 à 26 tonnes et qui est destinée à répondre aux nouvelles exigences urbaines de la livraison, de la distribution ou encore de la collecte de déchets décarbonées.

Mais sans attendre 2040, la direction du constructeur assure que « dès 2023, une offre électrique sera disponible pour chaque segment : distribution, construction et longue distance… » Idée d’avoir une longueur d’avance…

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail