Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les acteurs du Cluster aéronautique d’Auvergne-Rhône-Alpes se félicitent  des projets de recherche sur l’avion propulsé par l’hydrogène

On le sait, le gouvernement a présenté un plan de relance du secteur aéronautique fortement impacté par la crise, un plan budgété à hauteur de 15 milliards d’euros.

Un plan que le Cluster aéronautique de la région “Aerospace Cluster Auvergne-Rhône-Alpes” qui compte 215 adhérents, a salué car, “il constitue un ensemble de mesures cohérentes.”

Parmi les points forts de ce plan, le Cluster aéronautique bisse “l’activité partielle prolongée ; le soutien à la Recherche&Développement ; la transformation des PME et des ETI pour la compétitivité ; ainsi que le renforcement du tissu industriel par un fonds d’investissement.”

Pour le Cluster, il s’agit là “d’un soutien massif qui va entraîner au travers des mesures annoncées, les donneurs d’ordres et l’ensemble des PME et ETI de la filière.”

Mais les responsables du Cluster pointent surtout du doigt le choix du plan gouvernemental en faveur de l’aéronautique, de lancer l’avion du futur, qui selon ce plan sera bien évidemment vert et à propulsion issue de l’hydrogène.

Un choix qui devrait favoriser le développement de la filière en Auvergne-Rhône-Alpes, la région rassemblant déjà les deux tiers des acteurs de l’hydrogène en France.

“Avec le soutien de la Région qui a fait de cette filière hydrogène une des priorités de son plan de relance, avec l’ensemble des compétences présentes sur notre territoire, nous avons un rôle important à prendre pour contribuer à la réussite d’ensemble et à l’atteinte des objectifs fixés.”

Rappelons que l’objectif est de faire voler un avion propulsé par de l’hydrogène à l’horizon 2035…

Cette même semaine, l’Allemagne lançait son plan hydrogène à 9 milliards d’euros. De plus en plus d’acteurs prennent conscience de l’enjeu. L’hydrogène apparaît non pas comme l’énergie d’après-demain, mais bien comme celle de demain…

Cela se sait peu, mais Auvergne-Rhône-Alpes, avec 30 000 salariés dispersés dans 350 sociétés, pour un chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros est la deuxième région aéronautique française.

Photo : les cadres de fuselage pour l’Airbus A 350 fabriqués par la société Duqueine, basée dans l’Ain.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail