Toute l’actualité Lyon Entreprises

Maintenir le télétravail, l’idée fait son chemin chez LIP Intérim

Le confinement a beau avoir pris fin, Lyon Entreprises continue de donner la parole aux professionnels et à leurs représentants. Ces derniers nous expliquent comment ils ont vécu cette période et de quelle façon ils envisagent le déconfinement entamé depuis le lundi 11 mai. Florence Bardon, Directrice des Ressources Humaines chez LIP, agence intérim des professionnels, nous parle de reprise, de confinement et de son impact sur le management des équipes.

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Je suis Florence Bardon, DRH du groupe LIP, les intérimaires professionnels. C’est une entreprise d’intérim qui emploie aujourd’hui environ 600 collaborateurs permanents et qui a plus de 120 agents sur le territoire français. J’ai également dans mon périmètre la QSE (Qualité-Sécurité-Environnement) aussi bien pour la partie intérim que pour les collaborateurs permanents.

Comment avez-vous maintenu le lien avec vos équipes et clients pendant le confinement ?

Comme toutes les entreprises on a dû prendre des décisions de fermeture de nos agences en urgence. Nous avons aussi fermé notre siège lyonnais et notre antenne à Paris. Pour ceci une cellule de crise a été mise en place aussi bien à destination des collaborateurs pour répondre à l’instant T aux questions des intérimaires et des clients. En parallèle notre service communication a créé des notes d’information qui ont été transmises aux clients, certains intérimaires, sur les réseaux sociaux ou les portes de nos agences.

Comme se présente la reprise pour LIP Intérim ?

L’activité reprend. Au cours des deux derniers mois on a eu seulement 20 % d’activité. A partir de fin avril-début mai nous avons tout mis en ordre pour commencer à faire des permanences en agence dans le respect des mesures sanitaires. Des mesures ont aussi été mises en place pour pouvoir déléguer des intérimaires auprès de nos entreprises clientes. Cela nous a permis de remonter notre activité à 60 % à date de ce jour.

Le confinement va-t-il modifier vos méthodes de management à l’avenir ?

Par rapport à une population de 90 % de commerciaux, le télétravail dans ce contexte n’est pas la meilleure solution. Nous avons fait le choix de faire reprendre toutes nos équipes depuis le 1er juin. On a une volonté de prendre le temps de réflexion pour savoir si à la rentrée de septembre on tente de remettre du télétravail en place. Notre volonté est bien de faire un bilan des points forts et négatifs de l’organisation en télétravail. Et surtout les nouvelles compétences managériales qu’ont voulu mettre en oeuvre nos directeurs. Faire du télétravail toute la semaine n’est pas la même chose que du télétravail ponctuel. Les compétences attendues aussi bien de nos collaborateurs et nos managers n’est pas non plus la même.

Centre de préférences de confidentialité