Toute l’actualité Lyon Entreprises

Officiellement, depuis le 4 mai dernier, la Banque de Vizille, banque d’affaires de la Lyonnaise de Banque n’est plus. En compagnie de CIC Finance à Paris et d’IPO à Nantes, elle s’est dissoute dans une nouvelle structure dont le président de la Banque de Vizille prend à la fois la direction générale et la vice-présidence.

Exit la Banque de Vizille, la banque d’affaires de la Lyonnaise de Banque qui a accompagné pendant plusieurs décennies de nombreuses entreprises régionales.

Elle s’est juridiquement dissoute le 4 mai dernier au sein d’une nouvelle entité détenue à 99,9 % par le Crédit Mutuel CIC : CM-CIC Capital Finance qui rassemble toute l’offre du groupe mutualiste dans les métiers du haut de bilan et du conseil en fusions et acquisitions.

Outre la Banque de Vizille qui avait son siège siège à Lyon, on retrouve au sein de cette nouvelle entité, CIC Finance (Paris) et le nantais IPO.

Cette nouvelle structure « devient le deuxième groupe français à capitaux bancaires sur le marché du capital investissement”, assure-t-on du côté du Crédit Mutuel CIC.

C’est Antoine Jarmak, jusqu’à présent président de la Banque de Vizille qui prend la direction générale, ainsi que la vice-présidence de la nouvelle structure dont le siège est à Paris et qui dispose de cinq agences locales : à Lyon, Nantes, Strasbourg, Lille et Bordeaux. La présidence du directoire est confiée à Sidney Cabessa.

Entré à la Lyonnaise de Banque en 1986 comme chargé d’affaires, Antoine Jarmak participe deux ans plus tard à la création de sa filiale haut de bilan qui est alors baptisée « Banque de Vizille ». Cet ancien élève des maristes doté d’une discrétion toute lyonnaise, en était le président du directoire depuis 2002.

Il dirige désormais une équipe de 100 collaborateurs spécialistes des différents métiers du haut de bilan, et plus de 2,6 milliards d’euros investis en France et à l’international.

Le domaine d’intervention de CM-CIC Capital Finance concerna les prises de participations en fonds propres de 1 à 100 millions d’euros, bref, de gros tickets !

Photo : Antoine Jarmak, de la Banque de Vizille à Lyon au CM-CIC-Capital Finance dont le siège est basé à Paris.