Toute l’actualité Lyon Entreprises

Bien investir en franchise
Vous êtes dans votre seconde vie professionnelle et vous sentez une âme d’entrepreneur ? Mais plutôt que de créer from scratch (à partir de rien), vous préférez vous lancer dans un secteur que vous maitrisez. Vous appuyer sur une marque reconnue, un savoir-faire éprouvé, rejoindre un réseau existant pour développer les nouveaux marchés que vous pressentez. L’objectif de Franchise Directe est de fournir aux entrepreneurs l’une des meilleures sources d’opportunités de franchises et d’entrer en contact avec des franchiseurs qui cherchent des partenaires. Quelques points à vérifier pour être au top avant d’investir dans des franchises !

Retour sur les fondamentaux de la franchise

La franchise est une collaboration contractuelle qui lie deux entreprises juridiquement et financièrement indépendantes. On parle de “franchiseur” et de “franchisé”. D’un côté, cette formule lance l’entrepreneur plus rapidement en optimisant ses chances de réussite, de l’autre, elle assure au franchiseur son développement commercial par l’implantation d’un réseau local d’entreprises. Une formule contractuellement de type Win / Win.

Les trois principes qui régissent la franchise :

  1. L’identité et tous les éléments fédérateurs d’une clientèle ;
  2. La preuve d’un savoir-faire ;
  3. Le partage d’un outillage technique et commercial.

L’identité

Le franchiseur met à la disposition du franchisé les éléments fédérateurs de clientèle : la marque, le concept, l’identité visuelle. Il entretient et développe l’image générale. Il s’assure de l’application de sa charte d’utilisation contractuellement à disposition du franchisé.

Le savoir-faire

Il rassemble les méthodes commerciales, techniques, logistiques, informatiques, élaborées et usitées par le franchiseur. Ce savoir faire est spécifique, substantiel et identifié. Le franchiseur assure le transfert de ces compétences et en contrôle l’application et le respect.

L’assistance technique et commerciale

Suivant le contrat, le franchiseur accompagne du montage du projet jusqu’à l’ouverture du point de vente. Cette présence assure au franchisé un transfert du savoir faire et de ses évolutions. Il permet au franchiseur de vérifier de la bonne application de ses concepts.

Quel est le coût réel d’un projet en franchise ?

Entrer de plain-pied dans un réseau existant est par nature plus coûteux que de se lancer seul dans l’aventure. Si faire partie d’un réseau offre des avantages indéniables tels qu’une enseigne, un savoir-faire, un accompagnement, le conseil des paires, ces éléments font l’objet d’un “contrat de franchise” payant. Et pour le franchisé, un sujet de financement.

Bien mesurer les coûts inhérents à son projet

A priori, les projets en franchise nécessitent des ressources financières. Suivant le type de  franchise et les demandes du franchiseur, le coût peut-être de 0 € (auquel cas l’investissement est en temps personnel) à plus de 100 000 € d’apport personnel. Ci-dessous, check-list des points pour lesquels il vous faudra une réponse pécuniaire :

Le droit d’entrée

Le montant de cette redevance initiale forfaitaire (de 5 à 20 k€) est fixé par le franchiseur. Le paiement de ce droit ouvre  l’accession à la marque et au réseau existant.

Le lieu de vente et son aménagement

Le franchisé aura à proposer un emplacement aux normes de son franchiseur. Pour cela parfois, payer un pas de porte. Le local devra être équipé de mobilier, de matériel informatique et bureautique…

Constitution du stock initial

Dans le cas de vente de produits, soit le franchiseur vous propose un “dépôt-vente” auquel cas vous n’avez pas à immobiliser de ressources, soit vous devez l’acquérir. Le stock et son coût seront plus ou moins important suivant la quantité nécessaire et la nature du produit.

Frais d’études / de gestion

Le franchisé peut avoir recours à des experts pour s’installer. Le franchiseur peut mutualiser ce type de services au bénéfice de son réseau. C’est un “plus”.

Redevance et royalties

La redevance de communication est fixée par le franchiseur (entre 1 et 5% du CA). Les royalties dépendent du CA réalisé par le franchisé et varient de 1 à 15 % du CA que le franchisé verse à son franchiseur annuellement.

Comme pour toute création d’entreprise, se lancer dans un projet en franchise implique un investissement. Ce fond de roulement sert à mettre en place l’activité et à assurer les frais de fonctionnement de l’entreprise pendant les premiers mois. En franchise, à ces coûts s’ajoutent les différentes charges évoquées ci-dessus. L’ensemble de ces coûts constitue l’investissement total pour créer une entreprise en franchise. De l’enquête CSA-FFF-Banque Populaire (2016), il ressortait que près de 70% des créations de franchise coûtaient plus de 100000 €.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail