Toute l’actualité Lyon Entreprises

Comment recycler mon matériel informatique ?

Vous avez pris position quand à savoir quoi faire de votre matériel informatique obsolète ? Après une première prise de contact avec ALVOE via son formulaire de demande de devis, vous avez centralisé tous vos équipements informatiques pour être enlevé. Une fois récupéré, il sera transporté en des ateliers pour être recyclé.

Le recyclage du matériel informatique selon Alvoe

Le recyclage s’inscrit dans la stratégie de traitement des déchets dite des 3 R réduire, qui regroupe tout ce qui concerne la réduction de la production de déchets ; réutiliser, qui regroupe les procédés permettant de donner à un produit usagé un nouvel usage et recycler, qui désigne le procédé de traitement des déchets par recyclage.

Recycler les DEEE suivant les normes européenes

Les ateliers qui ont la charge du recyclage de matériel informatique s’inscrivent dans le cadre de la directive européenne 2002/96/CE du 27 janvier 2003, relative aux Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (directive DEEE ou D3E) a été modifiée par la directive 2003/108/CE du 8 décembre 2003 (modification de l’article 9 relatif au financement des déchets professionnels).

Cette directive impose notamment pour les DEEE des professionnels, le financement de la collecte, du traitement, de la valorisation et de l’élimination non polluante des DEEE issus d’équipements mis sur le marché après le 13 août 2005.

– Equipements mis sur le marché avant le 13 août 2005 : le détenteur final est responsable de la fin de vie et donc de son recyclage.

– Équipements mis sur le marché après le 13 août 2005 : le détenteur final doit :

  • adhérer à un éco-organismes agréé tel que Ecologic, Eco-Systèmes, ERP ou Recyclum (aucun organisme agréé à ce jour dans le domaine professionnel uniquement pour le traitements des appareils ménagers ) ou,

  • mettre en place un système individuel de collecte et de traitement ou

  • prévoir d’autres modalités avec l’utilisateur final, dans le cadre de relations contractuelles directes avec ce dernier.

Attention : potentiel élevé de risque de pollution

La pollution potentielle des équipements en fin de vie de type piles et accumulateurs, tubes cathodiques, lampes contenant du mercure, condensateurs, cartes électroniques, écrans à cristaux liquides, relais ou commutateurs au mercure, câbles, cartouches et toners d’imprimante est énorme.

Lorsqu’on sait, par exemple, que les 150 000 tonnes de réfrigérateurs jetés en 2007 contenaient 1 300 tonnes de gaz réfrigérants fluoro-carbonés. L’effet de réchauffement de la planète, si ces gaz n’étaient pas capturés, serait l’équivalent de quatre millions d’automobiles en circulation pendant un an.

De quoi justifier une collecte DEEE en vue de leur dépollution et de leur valorisation.