Produits & Services
Ecole de langue pour enfants, ateliers loisirs 5-12 ans en anglaisMes P’tits Ateliers du Monde s’installent aussi en villeSecrétariat externalisé, votre assistante administrative à temps partagéLe secrétariat externalisé : une opportunité pour l’entreprise en plus d’une aubaine pour le dirigeantDécouvrez L’îloz’, un écrin de Nature préservée pour vos séminaires d’entreprises à LyonDécouvrez L’îloz’, un écrin de Nature préservée pour vos séminaires d’entreprises à LyonLocation de grands espace pour vos salons et showrooms professionnels, expertise et accompagnementHippodromes de Lyon : grands espaces, expertise et accompagnement pour vos salons et showrooms professionnels Événements d’entreprises en plein air à Lyon, le Grand Parc Miribel Jonage est fait pour vous Événements d’entreprises en plein air à Lyon, le Grand Parc Miribel Jonage est fait pour vousPartenaire de vos événements d’entreprise, Voulez-Vous Grand LyonVoulez-Vous Grand Lyon : le partenaire de vos événements d’entrepriseLieu incontournable de vos événements professionnels à Lyon - Le Château de RajatLe Château de Rajat, lieu incontournable de vos événements professionnels à LyonOnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 des lyonnaisRedécouvrez le bowling avec OnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 de Lyon !Mobilier de bureau d occasion, PME, Start-up, toutes entreprises jeunesMobilier de bureau d'occasion - profitez des bonnes affaires de CBI Diffusion !Externaliser la gestion des appels, prestation pour PME Appels : réduire ses coûts et améliorer la relation client avec Easy Info Services Siège bien-être au travail, santé, confort, démarche HSE des PMELes sièges Khol contribuent au bien-être des salariés au travailOffre de vidéo pour PME, SIMPLISSIME, production audiovisuelle L’offre SIMPLISSIME Imagine by TBSCG, une offre vidéo pensée pour la PMEOnlyKart présente ses nouveaux kartings électriques en première mondialeOnlykart propose en première mondiale le nec plus ultra du kart électriqueLocation de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle TPE, PME, Voulez-Vous LyonCréez votre soirée d’entreprise inoubliable chez Voulez-Vous Grand Lyon Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesVos enfants apprennent l'anglais en s'amusant dès le plus jeune âgeSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGN

La région commerce beaucoup avec la Grande-Bretagne : l'éventuel Brexit a commencé à impacter Auvergne-Rhône-Alpes

Dominique Largeron

A l'heure où le solde commercial régional n'est pas au meilleur de sa forme, le « cirque » actuel britannique, tel que l'a surnommé le président de l'équivalent britannique du Medef, risque de plomber l'un de nos rares excédents, celui avec le Royaume-Uni, notre 4ème client qui s'établit à près de 2 milliards d'euros.

La région commerce beaucoup avec la Grande-Bretagne : l'éventuel Brexit a commencé à impacter Auvergne-Rhône-Alpes

« Arrêtez ce cirque ! » a lancé, désespéré, par le feuilleton Brexit outre-Manche, le patron des patrons britanniques, la CBI, l'équivalent du Medef.

 Il est vrai qu'à quelques jours de l'échéance, entre les différents votes qui se contredisent parfois à la Chambre des Communes, on n'est toujours pas fixé. Brexit dur, Brexit doux, nouveau référendum ? C'est totalement incroyable, mais le brouillard règne toujours sur Londres. Or, l'incertitude c'est ce dont les milieux économiques ont horreur, en Grande Bretagne, comme ailleurs.

 Reste que ce « cirque » a déjà des conséquences. La dépréciation de la livre et l'incertitude quant à l'issue des négociations entre Londres et Bruxelles ont freiné les importations britanniques, rapporte Euler Hermes, le spécialiste français de l'assurance-crédit.

Ledit Brexit n'est pas encore effectif, mais il est déjà lourd de conséquences.

Un « cirque » à 6 milliards d'euros

De juin 2016, date à laquelle les Britanniques ont voté pour quitter l'Union européenne : à fin 2018, le « cirque » actuel a coûté 6 milliards d'euros aux entreprises françaises exportant au Royaume-Uni.

 Trois secteurs sont principalement touchés, selon Euler Hermes : la chimie, avec un manque à gagner de 1,3 milliard d'euros ; les machines-outils (1,6 milliard) ; et l'agroalimentaire (0,7 milliard).

 Il ne vous a pas échappé qu'il s'agit de trois domaines où traditionnellement la région Auvergne-Rhône-Alpes, première région industrielle de France est très présente.

 Circonstance aggravante, les PME sont bien plus vulnérables que les grands groupes, qui disposent d'une marge de manœuvre supérieure pour réorienter leur activité vers d'autres marchés.

 Et en Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont surtout les PME qui exportent vers la Grande-Bretagne.

 Selon Jean Vaylet, président de la CCI de Grenoble et le Monsieur commerce international de la Chambre de Commerce et d'Industrie régionale, Auvergne-Rhône-Alpes réalise 4 milliards d'exportations vers le Royaume-Uni. C'est le quatrième pays client de la région. Ce qui représente 6,7 % des exportations régionales.

Ces exportations vers la Grande-Bretagne sont composées à 23 % par de la chimie ; or c'est justement le domaine qui est déjà le plus impacté.

Notre meilleur excédent commercial : avec la Grand-Bretagne, ouille !

Et manque de chance, à l'heure où le solde commercial régional n'est pas au meilleur de sa forme, c'est avec le Royaume-Uni que la région affiche son plus fort excédent commercial : + 2 milliards d'euros.

 La situation actuelle ne devrait donc pas améliorer les choses....

 Les 6 000 entreprises régionales qui réalisent des échanges avec une Albion, désormais plus paumée que perfide, peuvent donc se faire un peu souci.

 Depuis le référendum, la livre sterling s'est dépréciée de plus de 12 % par rapport à l'euro, d'où un accroissement du coût des importations britanniques.

 En parallèle, la demande domestique britannique a été freinée : la consommation des ménages n'a progressé que de 1,7 % en 2018, sa plus faible hausse depuis 2012.

 L'investissement des entreprises s'est, lui, contracté de 0,9 %, quand les importations ont stagné à 0,8 %. Or, elles avaient crû de 5 % en 2015, l'année précédant le vote du Brexit.

 A cette situation interne, risque, en cas de Brexit dur, de s'ajouter des difficultés de livraisons et de Douanes « que l'on a du mal à appréhender précisément », reconnaît Jean Vaylet. Or, comme déjà dit plus haut, l'incertitude, c'est vraiment ce qu'abhorrent les entreprises et actuellement, on baigne vraiment dedans...

Publiée le 17 mars 2019 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT