Toute l’actualité Lyon Entreprises

VIP
L’écosystème de la mobilité en AuRA se renforce : CARA et Cluster MAD (Mobilité Active et Durable) fusionnent
La mobilité est au cœur des enjeux climatiques de demain. Les industriels devront imaginer une mobilité raisonnée, responsable et efficiente qui s’appuiera entre autres sur l’intermodalité des moyens de transport. C’est pour créer des opportunités d’innovation et de développement que CARA Auvergne-Rhône-Alpes, cluster de la Région Auvergne Rhône-Alpes et Pôle de Compétitivité dédié à la mobilité, fusionne avec le cluster MAD (Mobilité Active et Durable).

L’union des forces en présence

CARA donne une place importante aux mobilités actives comme alternative aux véhicules motorisés. Les 107 adhérents du cluster MAD rejoignent les 270 adhérents CARA pour ne former qu’un seul écosystème des mobilités et systèmes de transport en Auvergne-Rhône-Alpes. Cette décision a été votée à l’unanimité par l’ensemble des adhérents CARA et MAD le 10 décembre 2021. C’est ainsi que le 1er janvier 2022, CARA Auvergne-Rhône-Alpes et le cluster MAD fusionnent.

CARA ouvre le poste de Vice-Président Filière Mobilité Active

Tous les participants se sont réunis pour élire un Vice-Président Filière Mobilité Active : Vincent Monatte, directeur de la société Velogik. « Au-delà de ma candidature, c’est le relai tendu par Anne-Sophie Caistiker et Renaud Colin que j’ai pu reprendre, leur travail précieux se révèle aujourd’hui. L’élan donné au MAD doit perpétuer au sein de CARA. Mon rôle sera de travailler sur les collaborations et synergies entre le monde de la mobilité active et les adhérents de filières historiques de CARA. La mobilité active a besoin de s’appuyer sur des filières complémentaires pour continuer son essor. Un siège au bureau en tant que VP sera l’occasion d’associer ce mouvement au sein de projets et d’innovations inclusives. L’ensemble de notre écosystème de la mobilité active et durable va grandir dans le cadre de cette fusion. » Vincent Monatte – VP Filière Active Mobility.

Les 3 grands projets de la filière CARA Active Mobility

1- Relocaliser la production à Villeurbanne avec 15000 vélos par an d’ici 3 ans

Le projet MAD, baptisé Manufacture des mobilités actives et durables, a pour vocation de rassembler plusieurs acteurs dans des espaces dédiés à la fabrication, au stockage et au prototypage. Situé à Villeurbanne, il sera également le lieu d’animation de la filière avec des espaces collaboratifs pour imaginer les solutions de demain et l’accueil d’ateliers de sensibilisation à la pratique ou aux métiers de la mobilité active.

Le premier locataire sera l’Usine à vélos, une coopérative qui rassemble six fabricants, un industriel déjà spécialisé dans l’assemblage de vélo et CARA. L’enjeu est de mutualiser les moyens et compétences et de mieux gérer les variations de charge : les salariés travailleront ainsi pour les différents fabricants. L’objectif de l’Usine à vélos est de produire 15 000 vélos par an d’ici 2025.

2- Une filière organisée pour faire face à la pénurie de composants

Deux projets sont en cours pour répondre à la pénurie de composants.

  1. Une coopérative d’achat, au stade de l’étude de faisabilité, pour aider les fabricants de vélo dans la gestion de l’achat des pièces. Le délai entre l’achat des composants et la vente des vélos fluctue entre 400 et 800 jours contre 90 avant la crise. Le fabricant devant verser 50% du montant à la commande, sa trésorerie en est fragilisée et l’empêche d’investir en innovation et développement.
  2. Une relocalisation de la fabrication des composants. Il s’agit en réalité d’analyser les besoins des fabricants, les possibilités de standardisation et de massification de la production de composants afin d’étudier les opportunités de relocalisation, tout en tenant compte des initiatives déjà lancées en Europe.

3- Développer les compétences

L’évolution des compétences dans les métiers du cycle est un enjeu majeur pour la filière. L’Innovation est au cœur des questions de mobilité, que ce soit au regard des évolutions technologiques aussi bien que des évolutions sociétales. Ces évolutions entrainent une transformation des métiers, qui font aujourd’hui appel notamment à de l’électronique embarquée et aux motorisations électriques. Maintenir et accroitre les compétences de ses collaborateurs, recruter les compétences nouvelles nécessaires sont autant de défis que les entreprises ont à relever.

CARA : 6 filières de mobilité

CARA qui rassemble 270 adhérents- industriels, opérateurs de transports, laboratoires de recherche et centres de formation – accompagne depuis 2005, en tant que Cluster et Pôle de Compétitivité les mutations des systèmes de transport. Son ambition : répondre aux enjeux de santé publique et de transition écologique et numérique par des solutions de mobilité des personnes et des marchandises. Dans le cadre d’une approche systémique et multimodale de la mobilité, CARA a élargi progressivement ces deux dernières années son champ d’intervention.

Ce sont bien 6 filières qui sont dorénavant animées au sein de CARA :

  1. Automobile,
  2. Véhicule industriel,
  3. Transport Aérien Guidé,
  4. Fluvial,
  5. Ferroviaire,
  6. Mobilité Active

Pour une synergie inter-filières

Toutes les filières sont impactées par l’évolution rapide des technologies avec des enjeux forts sur les métiers et compétences. Pour permettre aux entreprises de ces filières de faire face à ce défi, CARA leur propose des moyens innovants et des outils adaptés comme la démarche de R&D collaborative, l’expérimentation en conditions réelles, du développement commercial, et du développement des compétences par des formations.

Au-delà, l’ambition de CARA est de faciliter la collaboration inter et intra filières et le partage d’expérience. L’objectif est également de soutenir le développement d’actions collectives, de partenariats et de synergies dans le cadre d’appels à projet par exemple, en veillant à mettre en visibilité les acteurs, les filières et leurs actions.