Toute l’actualité Lyon Entreprises

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas connu de croissances à deux chiffres dans l’économie. Ce sera pourtant le cas cette année, si l’on en croit du moins la direction Auvergne-Rhône-Alpes de la Banque de France qui pronostique un bond de… 12,1 % pour l’informatique, tandis que l’industrie devrait se maintenir à un haut niveau, dopée par un investissement des entreprises industrielles, lui aussi, annoncé à deux chiffres.

Selon la direction régionale de la Banque de France, 2018 devrait se maintenir dans la lignée de 2017. En espérant que cette poursuite de la croissance permette enfin de réduire significativement le chômage…

Selon la succursale Auvergne-Rhône-Alpes de la Banque de France, l’industrie devrait encore croître cette année à un bon rythme. Un rythme que l’on n’a pas rencontré depuis de nombreuses années : + 4,3 %, contre 5,1 % en 2017.

Un pronostic basé sur une enquête concernant pas moins de 4 200 entreprises de la Région.

Ce n’est pas vraiment une surprise : en tête des prévisions de croissance de l’économie : l’informatique. Elle est même en train d’accélérer.

L’informatique en pointe

Les entreprises informatiques ont connu l’année dernière une croissance de leur chiffre d’affaires de 6,4 %. L’année 2018 pourrait connaître un quasi-doublement de ce rythme, ce qui est impressionnant : + 12,1 %. Si du moins les difficultés de recrutement, très réelles, ne freinent pas trop le mouvement.

L’ingénierie technique, avec + 7,9 %, suit derrière.

La branche des équipements électriques et électroniques avec une hausse de 5,6 % des chiffres d’affaires devrait aussi fort bien se porter ; suivie de la logistique (+ 5,1 %). Idem pour l’hôtellerie/restauration qui accélérerait à + 5,1 %, après + 3,7 % l’année dernière.

Pour le reste de l’industrie, on noterait un léger ralentissement à + 3,9 % « en écho à des perspectives moins favorables pour les marchés à l’export », selon la Banque de France.

L’export avec une croissance de 3,8 % seulement, restera le maillon faible cette année : on sait que l’année dernière, la balance commerciale régionale s’est retrouvée dans le rouge, après trois années dans le vert. En sera-t-il de même cette année ? Il ne faut guère se faire d’illusion, malgré le énième plan export qui devrait être prochainement annoncé par le gouvernement…

Quelques bémols

Reste que ces chiffres qui illustrent un vent d’optimisme général des chefs d’entreprises d’Auvergne Rhône-Alpes sont portés par des investissements dans l’industrie qui vont encore accélérer avec une hausse très confortable, là encore à deux chiffres pronostique la Banque des banques : + 10,1 %.

Dans ce concert de satisfaction générale, quelques-petits bémols. Après une croissance de 4,5 % en 2017, le secteur de la construction devrait ralentir un peu (+ 3 %). Si le Bâtiment devrait se maintenir sur un bon rythme (+ 3,4 % dans le second œuvre et + 3,1 % dans le gros œuvre), les perspectives sont moins flamboyantes dans les travaux publics, avec une hausse attendue plus modérée du chiffre d’affaires des entreprises des TP : + 1,7 %.

Au final cette croissance générale devrait se révéler bonne pour l’emploi avec des effectifs qui devraient croître de 1,6 % dans les filières industrielles ; mais encore de 3,5 % dans le secteur des services, le plus important. La construction devrait tout-de-même afficher une hausse du nombre de ses salariés de 1,4 %

Les marges des entreprises industrielles devraient aussi encore s’améliorer cette année.

Au final, la croissance de l’économie régionale était à un plus haut depuis sept ans l’année dernière. Un cran supplémentaire devrait être franchi cette année.

En espérant que cette embellie partie pour se maintenir finira par faire diminuer de manière significative le chômage de masse qui mine notre pays. Rappelons que seules pendant deux années, en 2001 et en 2007, ledit chômage est passé dans l’Hexagone sous la barre des 8 %, depuis l’an 2000…