Toute l’actualité Lyon Entreprises

D’après les professionnels, sa longue gestation (5 ans) explique pour une part le freinage de la construction neuve actuellement dans la Métropole lyonnaise. Mais la délivrance arrive : le nouveau PLUH vient de bénéficier d’un avis favorable de l’enquête publique : il devrait être définitivement adopté en mai prochain lors d’un conseil de Métropole. Ouf !

La Commission d’enquête du Plan d’Urbanisme et de l’Habitat (PLUH) vient de donner son verdict. C’est OK.

 À partir des 11 425 observations traitées, dont près de 10 000 émanant de l’enquête publique, la Commission a donné un avis favorable au projet de révision du plan local d’urbanisme tenant lieu de programme local de l’habitat (PLU-H) de la Métropole de Lyon.

 L’enquête publique, qui s’est déroulée du mercredi 18 avril au jeudi 7 juin 2018, a ainsi été marquée par les 11 425 observations traitées, soit trois fois plus qu’en 2005, 1 887 émanant des communes (990 observations) et des Personnes publiques associées (PPA) et 9 538 du public, analysées par onze commissaires enquêteurs.

Quatre défis

 Le PLUH est le fruit de près de…cinq années de travail en étroite collaboration avec les communes, les élus, les habitants et les instances professionnelles.

 Ce PLUH, explique-t-on à la Métropole de Lyon a pour objectif de répondre à quatre défis majeurs.

 Il propose un socle qui doit « rendre la Métropole encore plus attractive et rayonnante pour tous. »

 Afin de pérenniser l’activité et de créer encore plus d’emplois le PLUH garantit des capacités foncières de développement économiques pour l’activité productive, l’industrie et l’artisanat, avec plus de 1 760 ha dédiés.

 Le PLUH s’est également donnée pour but de favoriser le maintien d’activités diversifiées en ville, source d’emplois et également de diminution des déplacements avec 750 ha réservés aux activités productives et artisanales dans le Centre.

 L’objectif est également de construire environ 8 500 logements par an, dont 4 000 logements locatifs sociaux afin de continuer à construire une Métropole agréable à vivre pour tous dans un environnement de qualité qui voit ses espaces agricoles préservés avec 700 ha supplémentaires en zones agricoles et naturelles au PLUH, 220 ha supplémentaires de zones de paysages, de parcs urbains ou de loisir ouvert au public et 2 220 ha de boisements protégés.

Mis en ligne

 Le rapport de la commission d’enquête sera mis à disposition du public sur le site internet de la Métropole en ce début de semaine et disponible en format papier dans chaque mairie début février.

 Il sera soumis à l’approbation du Conseil de la Métropole en mai 2019 pour être très probablement adopté et mis enfin en œuvre, mettant fin à l’attentisme des professionnels de l’immobilier.